Takeda reste à l'affût d'acquisitions après celle d'Ariad

TOKYO (Reuters) - Takeda Pharmaceutical, le premier groupe pharmaceutique japonais, a dit mardi avoir les moyens de procéder à d'autres acquisitions après celle annoncée la veille du spécialiste américain de l'oncologie Ariad Pharmaceuticals pour 5,2 milliards de dollars (4,9 milliards d'euros).
Partager

Le groupe dirigé par le Français Christophe Weber a consenti une prime de 75% pour cette opération, venant ainsi confirmer l'intérêt des géants pharmaceutiques mondiaux pour les petits laboratoires ayant développé des thérapies innovantes pour le traitement du cancer, de la maladie d'Alzheimer ou de maladies rares.

Un autre spécialiste américain de l'oncologie, Medivation, a été racheté en août dernier par Pfizer pour 14 milliards de dollars après avoir été convoité par Sanofi.

En 2015, AbbVie avait déboursé 21 milliards de dollars pour Pharmacyclics, qui partage avec Johnson & Johnson les droits du traitement contre la leucémie Imbruvica.

Takeda a pour principal vente le Velcade, dans le même registre du cancer du sang, mais son brevet s'apprête à tomber dans le domaine public, et ce sera aussi le cas pour d'autres produits clés du laboratoire japonais à partir de 2020.

Le directeur financier James Kehoe a assuré, lors d'une conférence téléphonique, que le groupe avait des finances en bon ordre qui lui permettaient de rester à l'affût d'autres opportunités. "Si la bonne occasion se présente, nous aurons la capacité", a-t-il dit.

Takeda avait une trésorerie disponible de 438 milliards de yens (3,79 milliards de dollars ou 3,56 milliards d'euros) à la fin mars 2016, terme de son exercice 2015/2016.

Lors de la même conférence téléphonique, Christophe Weber a reconnu que les opportunités étaient rares dans l'oncologie et les traitements du système nerveux central mais il a ajouté que le groupe continuerait de réaliser des acquisitions "qui font sens."

Le potentiel commercial des deux traitements clés d'Ariad, son Brigatinib contre le cancer du poumon et l'Iclusig contre la leucémie, justifie le prix payé pour cette opération, a-t-il ajouté.

Takeda évalue à plus d'un milliard de dollars les ventes potentielles du Brigatinib, sur lequel la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité sanitaire américaine, doit se prononcer d'ici le mois d'avril.

"Il a le potentiel pour être le meilleur de sa classe", a dit le directeur général de Takeda.

(Tim Kelly, Véronique Tison pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

90 - BELFORT

Réfection des halls 19 rue Lumière

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS