Takeda lance la vente d'un portefeuille de médicaments en Europe

FRANCFORT/LONDRES (Reuters) - Le groupe japonais Takeda Pharmaceutical, a contacté d'éventuels candidats au rachat d'un portefeuille de médicaments destinés à l'Europe de l'Ouest, ont rapporté des sources à Reuters.
Partager
Takeda lance la vente d'un portefeuille de médicaments en Europe
Le groupe japonais Takeda Pharmaceutical, a contacté d'éventuels candidats au rachat d'un portefeuille de médicaments destinés à l'Europe de l'Ouest, ont rapporté des sources à Reuters. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann

Le laboratoire a bouclé en janvier l'acquisition du britannique Shire pour 62 milliards de dollars (55 milliards d'euros), un rachat qui l'a transformé en un géant pharmaceutique mondial mais également en une entreprise très endettée.

Takeda espère récupérer environ 1,5 milliard d'euros de la vente de ce portefeuille et a envoyé des dossiers d'informations aux parties intéressées, ont indiqué les sources.

Ce portefeuille comprend des médicaments en vente libre et d'autres sur ordonnance, dont la plupart des brevets ont expiré, ce qui signifie qu'ils peuvent être copiés par des fabricants de génériques.

Ces actifs représentent au total un bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (Ebitda) d'environ 160 millions d'euros, ont ajouté les sources.

Takeda travaille avec JPMorgan pour trouver un acheteur et souhaite recevoir des offres indicatives après l'été, ont ajouté les sources.

Ni Takeda ni JPMorgan n'ont souhaité s'exprimer.

La dette de Takeda s'élevait à 5.700 milliards de yens (47 milliards d'euros) à la fin mars.

Le premier laboratoire pharmaceutique japonais avait dit en janvier vouloir céder pour 10 milliards de dollars d'actifs. Il avait annoncé la vente de son traitement oculaire Xiidra au laboratoire suisse Novartis pour 5,3 milliards de dollars.

Il espère conclure un accord de rachat pour ce portefeuille avec un acteur du secteur ou une société de capital-investissement, ont précisé les sources, ajoutant que le portefeuille pourrait également être scindé et proposé à deux groupes de candidats.

Les médicaments en vente libre devraient intéresser l'allemand Stada, le français Zentiva et l'Italien Recordati, ont indiqué ces sources.

(Arno Schütze et Pamela Barbaglia; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS