Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Taïwan soupçonne un trafic d'influence autour de China Airlines et Airbus

,

Publié le

Les autorités taïwanaises viennent d'ouvrir une enquête sur des soupçons d'irrégularités entourant un contrat signé en janvier dernier entre China Airlines, la première compagnie taïwanaise, et Airbus. « Nous avons ouvert une enquête sur des soupçons de trafic d'influence et de commissions illégales impliquant certaines agences gouvernementales et entreprises impliquées dans le contrat », a déclaré Chen Yun-nan, chef du parquet taïwanais. L'enquête se portera notamment sur des responsables de la compagnie et du ministère des Transports.
 
En décembre dernier, China Airlines a signé une intention d'achat pour 14 appareils long-courrier d'Airbus, du modèle A350. Le montant de la transaction est estimé à 3,22 milliards d'euros. Leur exploitation est prévue en 2015, pour des destinations telles que l'Europe, l'Australie et les Etats-Unis.

Adèle Bouet

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus