Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Taïwan soupçonne un trafic d'influence autour de China Airlines et Airbus

,

Publié le

Les autorités taïwanaises viennent d'ouvrir une enquête sur des soupçons d'irrégularités entourant un contrat signé en janvier dernier entre China Airlines, la première compagnie taïwanaise, et Airbus. « Nous avons ouvert une enquête sur des soupçons de trafic d'influence et de commissions illégales impliquant certaines agences gouvernementales et entreprises impliquées dans le contrat », a déclaré Chen Yun-nan, chef du parquet taïwanais. L'enquête se portera notamment sur des responsables de la compagnie et du ministère des Transports.
 
En décembre dernier, China Airlines a signé une intention d'achat pour 14 appareils long-courrier d'Airbus, du modèle A350. Le montant de la transaction est estimé à 3,22 milliards d'euros. Leur exploitation est prévue en 2015, pour des destinations telles que l'Europe, l'Australie et les Etats-Unis.

Adèle Bouet

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle