Taïwan signale la plus grande intrusion d'avions chinois dans son espace aérien

TAIPEI (Reuters) - Vingt-huit avions de l'armée de l'air chinoise, dont des chasseurs et des bombardiers à capacité nucléaire, ont pénétré mardi la zone d'identification de défense aérienne de Taïwan, a déclaré le gouvernement de l'île, la plus importante intrusion signalée à ce jour.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Taïwan signale la plus grande intrusion d'avions chinois dans son espace aérien
Vingt-huit avions de l'armée de l'air chinoise, dont des chasseurs et des bombardiers à capacité nucléaire, ont pénétré mardi la zone d'identification de défense aérienne de Taïwan, a déclaré le gouvernement de l'île, la plus importante intrusion signalée à ce jour. /Photo d'archives/REUTERS/Dado Ruvic

Taïwan s'est plainte au cours des derniers mois des missions répétées de l'armée de l'air chinoise près de l'île autonome, concentrées dans la partie sud-ouest de son espace aérien, près des îles Pratas contrôlées par Taïwan.

Cette intrusion est la plus importante depuis que le ministère a commencé à signaler régulièrement les activités de l'armée de l'air chinoise, battant le précédent record de 25 avions signalés le 12 avril.

Le ministère a ajouté que des avions de combat taïwanais avaient été dépêchés pour intercepter et éloigner les appareils chinois, tandis que des systèmes de défense antimissile étaient déployés pour les surveiller.

Pékin n'a pas commenté dans l'immédiat mais cette nouvelle survient après que le G7 a publié une déclaration commune, dimanche, soulignant "l'importance de la paix et de la stabilité à travers le détroit de Taïwan".

Par le passé, la Chine a décrit ces missions comme étant nécessaires pour protéger sa souveraineté et faire face à la "collusion" entre Taipei et Washington.

Les États-Unis, qui, comme la plupart des pays, n'ont pas de liens diplomatiques officiels avec Taïwan, ont observé avec inquiétude l'intensification des tensions avec Pékin.

La Chine décrit Taïwan comme sa question territoriale la plus sensible et n'a jamais renoncé à un éventuel recours à la force pour assurer une éventuelle unification.

(Ben Blanchard, version française Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS