[Index égalité femmes/hommes] Découvrez les notes des grandes entreprises industrielles

Les 1 500 entreprises françaises de plus de 1000 salariés publient depuis le 1er mars leur index de l’égalité femmes-hommes, une note sur 100. Comment s’en sortent les entreprises de l’industrie ?

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[Index égalité femmes/hommes] Découvrez les notes des grandes entreprises industrielles
Les entreprises de plus de 1000 salariés doivent publier au plus tard le 1er mars un index mesurant les différences de traitement entre hommes et femmes parmi leurs salariés.

Différence de rémunération, promotion professionnelle, augmentation salariale… La loi "Avenir professionnel" du 5 septembre 2018 oblige les entreprises à calculer un index, mesurant les écarts de traitement entre femmes et hommes. Les 1500 plus grandes (plus de 1000 salariés) doivent rendre public ce 1er mars au plus tard leur "note" sur 100. Celles qui n’obtiendront pas 75 points seront tenues de prendre des mesures correctives pour atteindre ce score d’ici le 1er mars 2022. Passé ce délai, une sanction financière s’appliquera, pouvant atteindre 1% de la masse salariale. Nous avons compilé les notes de nombreuses entreprises industrielles. L'intérêt du dispositif est de pouvoir évaluer leur situation en matière d'égalité sur des bases comparables puisque l'index prend en compte les mêmes indicateurs pour tous.

* Ces entreprises ont choisi de publier une note globale, ce qui peut cacher des disparités entre entités.

Le tableau sera actualisé au fur et à mesure de la publication des notes (derière mise à jour le 8 mars)

Comment est calculée la note

La loi prend en compte cinq indicateurs. Le principal (40 points sur 100) mesure les écarts de rémunération, à poste et âge comparables. Pour obtenir les 40 points, il faut 0% d’écart salarial. Un décret précise le barème applicable. Si l’écart se situe par exemple entre 4 % et 5 %, l'entreprise ne récolte que 35 points, si l'écart est de 11 à 12 % c'est 23 points, au delà de 20 % c'est 0.

Trois autres indicateurs mesurent respectivement l'écart des taux d'augmentation individuelle (20 points), l'écart de taux de promotion (15 points) avec quatre tranches à chaque fois, et le dernier vérifie que les femmes rentrant de congé maternité ne passe pas au travers des augmentations (15 points). Ce dernier indicateur est sévère, la moindre différence de pourcentage entre le groupe de salariés augmentés et le groupe de femmes revenues de congé maternité augmentés fait perdre les 15 points.

Enfin, le dernier indicateur permet de mesurer le poids des cadres dirigeantes dans l'entreprise. Il s'agit de mesurer la part du sexe "sous-représenté" parmi les dix plus hautes rémunérations (10 points). En général, le sexe sous-représenté est féminin. Avec 2 femmes sur 10, l'entreprises récolte 5 points, avec 4 femmes,c'est 10 points.

Les syndicats, qui avaient pourtant salué la mise en place de l’index, ont contesté la faible dégressivité de l’indicateur mesurant les écarts de rémunération: avec une différence de revenu de 14 à 15%, les entreprises obtiendront 17 points sur 40. En ne perdant que 23 points, elles peuvent encore atteindre les 75 points qui feront d’elles des entreprises "dans les clous" - si elles obtiennent le score maximum pour les autres indicateurs.

Les entreprises de 250 à 1000 salariés ont jusqu’au 1er septembre 2019 pour publier elles aussi leur note, celles de 50 à 250 devront le faire d’ici le 1er mars 2020. Le ministère du Travail a mis en ligne un "mode d'emploi" très précis de l'index.

0 Commentaire

[Index égalité femmes/hommes] Découvrez les notes des grandes entreprises industrielles

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS