T. Italia: Pas de réunion avec le comité des "pouvoirs spéciaux"

ROME (Reuters) - La commission gouvernementale italienne chargée de superviser l'usage des pouvoirs spéciaux ("golden powers") dans les entreprises ne rencontrera aucun représentant de Telecom Italia lundi, a-t-on appris de source gouvernementale, contredisant une information du Corriere della Sera.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

T. Italia: Pas de réunion avec le comité des
La commission gouvernementale italienne chargée de superviser l'usage des pouvoirs spéciaux ("golden powers") dans les entreprises ne rencontrera aucun représentant de Telecom Italia lundi, a-t-on appris de source gouvernementale, contredisant une information du Corriere della Sera. /Photo d'archives/REUTERS/Alessandro Bianchi

Le quotidien rapportait que Fulvio Conti, qui fait partie du nouveau conseil d'administration de l'opérateur télécoms et est considéré comme un des favoris pour prendre la présidence du conseil, devait rencontrer la commission ce lundi.

Le quotidien ajoutait que la réunion devait porter sur la désignation prochaine, parmi les nouveaux administrateurs élus vendredi en assemblée générale, de celui à qui serait accordé des prérogatives en matière de sécurité nationale.

Rome a utilisé l'an dernier un décret accordant des pouvoirs spéciaux à l'Etat pour avoir son mot à dire dans certaines décisions stratégiques de Telecom Italia, une initiative considérée comme une tentative visant à réduire l'influence du principal actionnaire de l'opérateur, Vivendi.

(Massimiliano Di Giorgio,; Claude Chendjou pour le service français, édité par Gwénaëlle Barzic)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS