Technos et Innovations

Syren réduit l’empreinte écologique de la collecte de déchets

, ,

Publié le

Des déchets recyclables mieux valorisés pour un bilan carbone réduit de 30%. C’est ce que propose BH Environnement en injectant une puce électronique dans chaque conteneur de déchet.

Syren réduit l’empreinte écologique de la collecte de déchets © DR

Depuis la mise en place des points de collecte volontaire de déchets recyclables (verre, carton, papier, etc.), les collectivités locales cherchent à optimiser la fréquence de leurs tournées de relève. Un enjeu aux conséquences plus importantes qu’il n’y paraît. Si la fréquence est trop faible, les conteneurs débordent et les usagers ne trient plus leurs déchets. Le taux de recyclage diminue alors et les nuisances liées aux débordements augmentent. Si les tournées sont trop fréquentes, les camions parcourent inutilement plusieurs milliers de kilomètres par an. Ils émettent alors inutilement de CO2, l’un des principaux gaz à effet de serre (GES), et le coût du service devient difficile à justifier.

C’est pour « donner des yeux » aux collecteurs que BH Environnement, une entreprise située à Grenoble en Isère, a lancé Syren en 2006. Ce système de relève de niveau à distance est composé d’un boîtier électronique qui mesure le niveau de remplissage d’un conteneur grâce à un capteur à ultrasons. Moulé dans une résine imputrescible et complètement autonome pendant 10 ans, le dispositif électronique envoie ses données par ondes radio* chez BH Environnement.

Un logiciel spécifique centralise alors les données de chaque conteneur, 3 fois par jour. Les clients de BH Environnement s’y connecte via une interface web à partir de laquelle ils peuvent optimiser les tournées quotidiennes en fonction du niveau de remplissage réel.

Moins de CO2 et plus de déchets recyclés

Syren coûte environ 1000 euros tout compris (matériel, installation, coût de communication, etc.) par conteneur pour une durée de 5 ans. Cet investissement est compensé par la baisse des coût opérationnels d’environ 40%.

Grâce aux relevés de niveau en temps réel, le taux moyen de remplissage passe presque instantanément de 50% à 85% sans risque de débordements. Conséquences, « les kilomètres parcourus diminuent de 25 à 30% car le releveur ne collecte que les conteneurs pleins » précise François-Régis Meugniot, directeur de BH Environnement. Au total, ce sont plusieurs centaines de tonnes de CO2 qui sont économisées chaque année sur une installation standard.



« La charge de travail et le budget nécessaire à la collecte diminuent également, le taux de recyclage s’améliore, et la durée de vie des conteneurs est allongée au minimum de 2 ans, celle des camions de 3 ans » complète François-Régis Meugniot. La durée de vie des conteneurs est en effet directement liée au nombre de fois où ils sont manipulés.

Aussi soucieuses de leurs finances que de l’environnement, plusieurs collectivités locales - Grenoble, Montreuil, Ajaccio, Rennes, Strasbourg, l’Ile de Ré – ont déjà déployé Syren avec succès. A Grenoble, 300 conteneurs sont déjà équipés.

* rayonnement de faible puissance, un million de fois moins puissant que celui d’un téléphone portable pour prévenir tout risque sanitaire.

Frédéric Bordage

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte