Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Synutra France investit 170 millions d'euros à Carhaix

, , , ,

Publié le

La filiale française du groupe chinois Synutra inaugure ce matin 28 septembre sa nouvelle laiterie installée à Carhaix (Finistère) et dans laquelle ont été engagés 170 millions d'euros. 200 emplois ont été créés, 60 supplémentaires sont prévus.

Synutra France investit 170 millions d'euros à Carhaix
Lait en poudre
© D.R.

Le groupe chinois Synutra inaugure, mercredi 28 septembre, à Carhaix (Finistère), sa nouvelle tour de séchage destinée à sa filiale Synutra France. 170 millions d'euros ont été investis dans cette vaste usine de 38 000 mètres carrés couverts et développée sur un espace foncier de 16 hectares. A ce jour, 200 emplois ont été créés, il est prévu 60 embauches supplémentaires d'ici au début de 2017.

En vitesse de croisière, Synutra France va transformer chaque année 288 millions de litres de lait en poudre infantile pour les bébés chinois. Les approvisionnements vont se faire auprès de 800 éleveurs adhérents du groupe coopératif Sodiaal. L'usine fonctionne actuellement en 1x8 et passera en 2x8 au début de l'année 2017.

L'ensemble des poudres de lait infantile fabriquées sont conditionnées dans des boîtes en fer et uniquement destinées au marché asiatique sachant que Synutra (12 000 salariés) fait partie des principaux spécialistes chinois de la nutrition infantile. Les expéditions vont se faire à partir du port de commerce de Brest. Le groupe est venu investir à Carhaix pour profiter du savoir-faire des producteurs laitiers, de la traçabilité de l'ensemble des volumes. En Chine, le scandale du lait frelaté (mélamine) a touché, en 2008, des milliers de bébés et fait perdre confiance aux consommateurs qui ne voulaient plus acheter de produits fabriqués localement.

Un projet de seconde usine

Après le lait en poudre, Synutra devrait fabriquer, toujours à Carhaix, du lait UHT. L'entreprise travaille sur ce projet qui devrait se traduire par la construction d'une seconde usine entre les années 2018 et 2020. L'investissement sera de l'ordre de 200 millions d'euros dans sa version complète et se traduira par la création de plus de 200 emplois. Les besoins en main-d'œuvre de Synutra France sont très importants, l'entreprise travaille avec la collectivité locale pour attirer des compétences. Elle entend favoriser l'apprentissage afin de trouver la main-d'œuvre dont l'entreprise aura nécessairement besoin à moyen terme. La quasi-totalité du personnel situé à Carhaix a été recruté dans le bassin d'emploi, seuls quelques salariés sont Chinois, principalement pour les traductions.

En vitesse de croisière, Synutra France table sur un chiffre d'affaires annuel de 500 millions d'euros.

Stanislas du Guerny

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle