Economie

Syntec Ingénierie entendu par Luc Chatel

,

Publié le

C'est à force de persévérance que le syndicat professionnel remporte une première victoire. Après des mois de préparation, la rencontre avec Luc Chatel, secrétaire d'état chargé de l'industrie et de la consommation, qui a eu lieu mardi dernier, s'est révélée fructueuse. Oubliés du plan de relance automobile, malmenés par leurs clients, fortement impactés par le chômage partiel,  les ingénieristes se sont rendus en force présenter leurs doléances au ministre.

A la table des négociations étaient présents le gratin de l'ingénierie avec les dirigeants de société comme Coteba, Eras Ingénierie, Segula Technologie, Polymont, Technip, AKKA, Bertrandt, ou encore ABMI et Jacobs.
« Nous sommes conscient qu'il y a un réel  sujet » reconnaît-on au ministère.
C'est pourquoi des engagements sérieux ont été pris.  Les investissements liés à la compétitivité des entreprises seront garanti par l'Etat par le bais d'organisme comme Oséo, dans la mesure où ils font intervenir une entreprise d'ingénierie.  L'Etat intègre les sociétés d'ingénierie dans le pacte automobile et notamment sur le volet concernant le développement de méthodes de « lean manufacturing ».  « Nous avons des experts capables d'aider les constructeurs automobiles à retrouver de la compétitivité » témoigne Jean Félix, délégué général de Syntec Ingénierie.
De plus, afin d'améliorer la communication entre industriels et ingénieristes, l'état a demandé aux acteurs de négocier un accord qui donnerait des règles de bon fonctionnement. La première réunion sur ce sujet est prévue pour le 19 mars.
Seul point laissé un peu obscure : le déblocage des 45 millions d'euros demandés pour la formation des 7000 ingénieurs actuellement en chômage partiel. Le représentant de Laurent Wauquiez, secrétaire d'Etat à l'emploi,  devrait regarder.

Jessy Picard

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte