Syngenta supprimera 1800 postes

L’agrochimiste suisse a détaillé son plan d’économies annoncé en février dernier (CPH n°664). Celui-ci vise à sauvegarder un milliard de dollars d’ici 2018, pour un coût total de 900 M$.

Partager

1 800 salariés vont être impactés par ce plan, à travers des suppressions ou relocalisations de postes dont la majeure partie interviendra en 2015. L’effectif total de Syngenta s’élève à 28 000 employés, répartis dans 90 pays. Le groupe n’a pour le moment pas détaillé les pays impliqués, mise à part dans le cas de la Suisse. Dans ce pays, Syngenta prévoit notamment de couper 500 postes dans les fonctions opérationnelles sur son site de Bâle, où se situe son siège social. Des relocalisations seront proposées pour 2/3 des salariés concernés, a assuré le groupe, qui emploie 3 400 personnes en Suisse. Ce plan d’économie vise trois domaines : les activités commerciales, les opérations globales et la R&D.

Dans le secteur commercial, le groupe prévoit de simplifier la structure de son marketing. Il va aussi créer d’importantes synergies au niveau des cultures mondiales via une combinaison et simplification du management et des ressources. Via ces actions, il espère générer des économies de 115 M$ à l’horizon 2015.

Du côté des opérations globales, les frais généraux fixes vont être réduits en transférant certaines activités vers des localisations où les coûts sont plus faibles. Le groupe cible aussi des économies « significatives » au niveau de la production et de l’approvisionnement. Il met également actuellement en place un modèle de logistique plus efficace. Dans les semences, le groupe a aussi instauré des programmes d’efficacité dans la production et les procédés. A travers ces mesures, il vise des économies de 100 M$ d’ici 2015.

Enfin, dans le domaine de la R&D, Syngenta veut consolider ses sites pour réduire les coûts fixes et mieux identifier les synergies possibles entre la chimie et la génétique. Il va aussi privilégier la sous-traitance pour les activités standard, afin que ses chercheurs se concentrent sur les programmes innovants à haute valeur ajoutée. Ces actions devraient lui rapporter 50 M$ en 2015.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Dessinateur-Projeteur F/H

ORANO - 22/01/2023 - CDI - Montigny-le-Bretonneux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

89 - OFFICE AUXERROIS DE L'HABITAT

Diagnostics techniques immobiliers ( agence nord / secteur 1)

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS