Swatch Group n'est pas en discussion pour une acquisition

par Silke Koltrowitz

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Swatch Group n'est pas en discussion pour une acquisition

ZURICH (Reuters) - Swatch Group n'est pas en discussion pour une acquisition et n'a pas été approché par Bulgari, a expliqué son directeur général Nick Hayek à Reuters.

"Le Swatch Group n'a pas émis le désir d'acheter Bulgari et Bulgari n'a pas non plus émis le désir d'être acheté par Swatch Group", a-t-il affirmé dans une interview téléphonique.

"Il n'y a aucune négociation ni devant ni derrière les coulisses", a-t-il ajouté.

L'action Bulgari efface une partie de ses gains, ne grimpant plus que de 2,75% à 6,17 euros à 10h25 GMT, contre plus de 5% précédemment. Le titre de Swatch Group revient à l'équilibre après avoir perdu du terrain le matin.

Les marchés avaient réagi à un article dans le magazine allemand Focus dans lequel Nick Hayek était interrogé sur un possible intérêt du groupe pour le joaillier italien Bulgari.

"Les journalistes me posent toujours les mêmes questions, à savoir si le Swatch Group, avec l'argent qu'il a, serait intéressé par l'achat d'autres marques. Si c'est des marques intéressantes et grandes, on a toujours dit: oui, c'est une possibilité", a-t-il expliqué, soulignant que Bulgari n'était qu'un exemple de marque intéressante.

"Je pense qu'il y a des marques qui ont plus besoin de Swatch Group que le Swatch Group a besoin d'eux. Bulgari est une marque très bien, mais si vous regardez leur situation, ils auraient peut-être plus besoin de Swatch Group que l'inverse", a-t-il martelé.

"Si quelqu'un frappe à notre porte pour être secouru et que cela ne coûte rien du tout, on va réfléchir. (...) On ne va jamais nous endetter pour rien du tout. Il n'y a pas à spéculer", a-t-il conclu.

Pour Jon Cox, analyste chez Kepler Capital Markets, une transaction avec Bulgari ne serait pas dépourvu de logique stratégique. "Il est possible qu'ils envisagent un accord de licence, dans le cadre duquel Swatch Group produirait des montres pour Bulgari", a-t-il expliqué.

"Nous avons déjà vu des accords de la sorte entre Swatch Group et Calvin Klein et Tiffany ainsi qu'entre Richemont et Ralph Lauren", a-t-il rappelé.

La famille Bulgari a affirmé de son côté ne pas avoir discuté avec Swatch Group de la moindre transaction ayant trait aux actions et ne pas être intéressé par une cession.

Edité par Pascal Schmuck

0 Commentaire

Swatch Group n'est pas en discussion pour une acquisition

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS