Suzuki relève ses prévisions, Mazda maintient les siennes

TOKYO (Reuters) - Le japonais Suzuki a relevé jeudi son objectif de bénéfice annuel, à la faveur de solides ventes en Inde, tandis que son concurrent Mazda a maintenu le sien après avoir fait état d'une hausse de 1,9% de son résultat au titre du deuxième trimestre.
Partager
Suzuki relève ses prévisions, Mazda maintient les siennes
Le japonais Suzuki a relevé son objectif de bénéfice annuel, à la faveur de solides ventes en Inde, tandis que son concurrent Mazda a maintenu le sien après avoir fait état d'une hausse de 1,9% de son résultat au titre du deuxième trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann

Suzuki, quatrième constructeur automobile nippon, a dit désormais anticiper un bénéfice d'exploitation annuel de 300 milliards de yens (1,96 milliard d'euros) pour l'ensemble de l'exercice clos en mars 2018, contre 240 milliards de yens auparavant. Cette prévision est toutefois inférieure aux 327,5 milliards de yens attendus en moyenne par 22 analystes, selon le consensus Reuters.

Le bénéfice d'exploitation sur la période juillet-septembre a atteint 87,8 milliards de yens, contre 56,3 milliards de yens un an plus tôt et un consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 78,21 milliards de yens.

Sur cette période, Suzuki a accru ses ventes de 19,4% en Inde, son principal marché, et celles au Japon ont progressé de 6,2%.

De son côté, Mazda, cinquième acteur du secteur au Japon, a fait état d'un bénéfice d'exploitation de 36,6 milliards de yens au deuxième trimestre, contre 35,9 milliards un an plus tôt.

Ce résultat, soutenu notamment par la faiblesse du yen, est néanmoins en-deça des prévisions de neuf analystes, qui tablaient sur 41,4 milliards de yens en moyenne, selon le consensus Thomson I/B/E/S.

La hausse des ventes en Chine et au Japon a permis de compenser un recul aux Etats-Unis, son plus grand marché qui représente 20% de son chiffre d'affaires total.

Mazda a également confirmé sa prévision d'une hausse de 19% de son bénéfice d'exploitation sur la totalité de l'exercice en cours, à 150 milliards de yens.

(Naomi Tajitsu; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS