Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Suzuki double sa production en Hongrie

, ,

Publié le

Magyar Suzuki, la division hongroise du groupe japonais auto-moto Suzuki Motor, va accroître les capacités de son site d'Esztergom, où elle lance la production du modèle « Swift ».

Le nouveau modèle « Swift » du constructeur nippon d'automobiles et de deux-roues débarque sur le marché mondial dès la fin de ce mois. Au total, Suzuki Motor entend livrer 250 000 de ces véhicules depuis ses centres de production implantés au Japon, en Inde, en Chine et en Hongrie. Il revient à Magyar Suzuki, la filiale hongroise, d'en assembler une partie dès cette semaine. En effet, Suzuki démarre tout juste la production de la deuxième génération de son petit modèle Swift, sur une nouvelle unité de 10 000 mètres carrés implantée à Esztergom, au nord de Budapest.

L'an dernier, 245 millions d'euros avaient été déboursé sur ce site, entre autres pour installer 250 robots de soudage et une ligne de peinture. Pour poursuivre ses développements, le groupe y investit à nouveau 163 millions d'euros, dans le but de booster la production à 200 000 véhicules par an à terme. Objectif : il prévoit de produire 140 000 véhicules cette année, contre 95 000 l'an dernier. Sur le marché local, Magyar Suzuki compte livrer annuellement quelque 25 000 Swift, incluant les importations.

Suite à ces opérations, la filiale hongroise, qui compte 2 800 salariés, estime que son chiffre d'affaires pourrait atteindre 1,22 milliard d'euros en 2005. Sur l'année 2004, elle anticipe des recettes de l'ordre de 835,4 millions d'euros, contre 745,7 millions en 2003, avec la vente de 150 000 véhicules une progression par rapport aux 100 000 vendus en 2004). Uniquement sur le marché hongrois, « Suzuki reste la marque leader, malgré une chute de ses ventes enregistrée en 2004, à 33 855 unités. Opel arrive en seconde position, avec 24 147 véhicules vendus ; Renault est troisième, avec 19 408 unités », selon l'Association hongroise des importateurs automobiles MGE.

Dans le détail, l'usine, implantée depuis plus de dix ans dans le pays, produira cette année 80 000 Swift et 60 000 Ignis, un petit véhicule mi-break mi-SUV (sport utility vehicle). Par ailleurs, l'usine a cessé en décembre la production du Wagon R+, un modèle développé avec Opel, la filiale allemande de General Motors. Elle devrait toutefois tester la production d'un modèle break 4x4 (SUV), en collaboration avec le constructeur italien Fiat Auto, qui sera lancé en décembre 2005. Ce nouveau véhicule n'a pas encore été dévoilé. Jusqu'à présent, Suzuki a seulement indiqué qu'il serait plus grand que le modèle Ignis, et qu'il serait proposé à la fois en version deux et quatre roues motrices.

Les sites des équipementiers suivent le mouvement

 

Pour accompagner le développement du groupe, ses équipementiers renforcent également leurs implantations locales. A l'image de la division peinture du chimiste allemand BASF, qui fournit au constructeur près de 45 % des primaires et des peintures pour châssis et pare-chocs de voitures. L'usine vient de démarrer une nouvelle ligne de peinture le mois dernier. Pour la première fois, Suzuki utilisera les technologies sur base aqueuse de BASF Coatings. Selon Siegfried Riediger, en charge des clients japonais en Europe chez BASF Coatings, « C'est une opportunité de développement de ses activités sur tous les marchés d'Europe de l'Est ».

Parallèlement, l'allemand Kirchhoff, un fabricant de pièces automobiles métalliques, a inauguré une usine de 1 800 mètres carrés à Esztergom. Depuis 2000, l'équipementier fournissait déjà Magyar Suzuki, mais depuis la Pologne. Sa nouvelle unité, qui accueille une ligne de robots de soudage, a d'ores et déjà prévu une extension pour 1,5 mil-lion d'euros. Ce site servira également d'autres constructeurs présents localement, tel Audi dès le printemps prochain.

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle