Sursis sous condition pour Zénitel France

Social

Partager


Réunis en assemblée générale extraordinaire le 26 mai dernier, les actionnaires de Zenitel Wireless France, société d'ingénierie en télécommunication qui emploie 41 salariés répartis entre Illange (Moselle) et Bobigny (Seine-Saint-Denis) ont rejeté l'hypothèse de la dissolution de la société, qui figurait à l'ordre du jour.
Maison mère de la société française, le groupe belge Zénitel, qui emploie 650 salariés, a consenti un abandon de créances de deux millions d'euros pour éviter la liquidation à sa filiale, qui présentait en 2004 des pertes de 3,6 millions d'euros pour 4 millions d'euros de chiffre d'affaires. La consultation du comité d'entreprise, qui s'achèvera le 8 juillet, pourrait déboucher sur une vingtaine de suppressions de poste. Zénitel envisage d'ores et déjà une nouvelle restructuration si sa filiale française n'engrange pas un montant de 4 millions d'euros de commandes d'ici à octobre prochain.
De notre correspondante en Lorraine, Pascale Braun

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS