Surcoûts de l'EPR finlandais : Areva et Siemens marquent un point contre TVO

L'électricien finlandais TVO va devoir verser au consortium Areva/Siemens 125 millions d'euros dans le cadre du litige autour des retards et surcoûts dans la construction d'un réacteur EPR.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Surcoûts de l'EPR finlandais : Areva et Siemens marquent un point contre TVO

La bataille juridique continue entre TVO et le consortium franco-allemand Areva/Siemens autour de la construction d'un réacteur EPR en Finlande. Le tribunal arbitral de la chambre de commerce internationale a rendu le 5 juillet "une sentence partielle enjoignant TVO de débloquer 100 millions d'euros dus au consortium (...) et retenus en contravention des dispositions contractuelles", a expliqué le groupe nucléaire français dans un communiqué.

En incluant les intérêts, la somme à payer s'élève à 125 millions d'euros. TVO devra également rembourser au consortium (détenu à 73 % par Areva et à 27 % par l'Allemand Siemens) ses frais de procédure, ajoute le document.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le chantier de l'EPR d'Olkiluoto, dans le sud-ouest de la Finlande, a démarré en 2005. Selon le calendrier initial, le réacteur Olkiluoto 3 (ou "OL3") devait entrer en service en 2009. Mais après deux reports, en novembre 2010 puis en décembre 2011, sa mise en service a été repoussée à août 2014, soit cinq ans de retard sur le calendrier initial.

Plombé par ces retards et des dérapages massifs de coûts, ce chantier a contraint Areva à passer au total 2,8 milliards de provisions dans ses comptes, soit presque le prix du réacteur qu'il avait vendu pour 3 milliards à TVO en 2004. Ces provisions sont au coeur d'un litige entre Areva et l'électricien finlandais. Ils sont en désaccord sur qui doit supporter ces surcoûts.

Selon un porte-parole d'Areva joint par l'AFP, il s'agit de la première décision prise par le tribunal arbitral dans le cadre de ce litige. Elle portait sur des dépenses effectuées par le consortium au début du chantier et dont le règlement avait été placé sous séquestre par TVO.

Plutôt qu'un jugement global, le tribunal examinera différents volets du litige les uns après les autres. "Cette décision ne préjuge pas du résultat des autres décisions" que le tribunal arbitral sera ainsi amené à prendre, a souligné ce porte-parole.

Déboires et réussites de la filière nucléaire française

Les réacteurs de 3e génération à eau pressurisée continuent d'accumuler les déboires. L'EPR qu'Areva construit en France à Flamanville (Manche) accuse désormais quatre ans de retard, avec une mise en service programmée en 2016. Et le coût de ce réacteur, lancé pour être une vitrine à l'exportation, a quasiment doublé à 6 milliards d'euros, contre 3,3 milliards prévus en 2005.

En revanche, la construction de deux EPR à Taishan, dans le sud-est de la Chine, avance à grands pas. Le premier d'entre eux devrait entrer en service fin 2013 et le second un an plus tard. Si ce calendrier est respecté, la Chine deviendrait le premier pays au monde à disposer d'un réacteur EPR en fonctionnement, avant la Finlande et la France.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS