Surcomplémentaire santé : des avantages pour les employeurs et les salariés

Par définition, la surcomplémentaire santé est une extension de la mutuelle classique. Elle assure donc la prise en charge des éléments insuffisants ou exclus d’une complémentaire basique. Zoom sur ce dispositif en quelques questions.

Partager
Surcomplémentaire santé : des avantages pour les employeurs et les salariés

Quels sont les avantages d’une surcomplémentaire santé ?

Bien que la possibilité de souscrire à deux complémentaires différentes existe, la surcomplémentaire santé demeure l’option la plus économique.

Deux mutuelles impliquent automatiquement un calcul des cotisations sur la base de toutes les garanties incluses. Les garanties de base font donc l’objet de deux cotisations distinctes. À l’inverse, les adhérents à la surcomplémentaire sont uniquement redevables des garanties supplémentaires dont leur nouveau contrat leur permet de bénéficier.

Il faut également savoir que la surcomplémentaire est une option qui se veut modulable. Si les besoins de l’adhérent évoluent, il a la possibilité de modifier les garanties de sa surcomplémentaire afin de jouir d’une prise en charge en totale adéquation avec sa situation. On ne parle donc pas d’une solution standardisée mais de plusieurs formules élaborées sur mesure.

En cas d’hospitalisation, le salarié est couvert par les indemnités journalières (IJ). Ces indemnités journalières vont l’alléger au maximum des frais relatifs aux soins qui lui sont administrés.

En outre, la surcomplémentaire santé est à effet immédiat. Dès la souscription du contrat, les garanties incluant les indemnités journalières entrent en vigueur. Les remboursements se font avec une grande rapidité grâce aux avancées technologiques. Les informations se transmettent en effet automatiquement entre la mutuelle de base et la surcomplémentaire santé.

Enfin, il est à préciser qu’aucun formulaire contraignant n’est soumis aux salariés qui souhaitent souscrire à une surcomplémentaire. Cela signifie qu’il n’y a aucune condition d’adhésion particulière et que les différentes formules sont ouvertes à tout un chacun.

À qui s’adresse la surcomplémentaire santé ?

C’est un dispositif qui se présente désormais comme un incontournable pour les personnes dont l’état de santé est relativement fragile. La souscription n’est certes pas obligatoire mais cette option reste avantageuse pour maîtriser les dépenses relatives aux soins médicaux spécifiques. Sur le long terme, le système offre la perspective d’optimiser les économies réalisées.

La surcomplémentaire s’adresse donc spécifiquement aux salariés dont la mutuelle obligatoire ne couvre pas suffisamment les charges médicales. Les employeurs peuvent d’ailleurs proposer cette solution afin que leurs salariés bénéficient de conditions de remboursement nettement plus avantageuses.

Ceux dont la complémentaire santé obligatoire ne répond pas aux besoins médicaux réels mais qui ne peuvent procéder à une résiliation sont également nombreux à s’intéresser à la surcomplémentaire.

En fait, ce type de contrat peut intéresser tout adhérent à une mutuelle santé basique, incluant les seniors.

Comment choisir sa surcomplémentaire santé ?

Plusieurs possibilités s’offrent aux adhérents. La souscription peut en effet se faire en individuel ou en collectif. Dans le premier cas, chacun choisit la formule qui lui convient, en fonction de la tranche d’âge à laquelle il appartient. Dans le cas d’un contrat collectif, la souscription se fait par le biais de l’entreprise et les tarifs sont fixés en fonction de la moyenne d’âge de celle-ci.

Chaque salarié est libre d’adhérer ou non à la surcomplémentaire et de choisir la formule qui correspond le mieux à ses besoins réels. Par ailleurs, certaines options permettent d’intégrer d’autres bénéficiaires à leur contrat. Une telle offre est généralement soumise à des conditions qui dépendent exclusivement de la structure proposant la surcomplémentaire santé.

Si celle-ci est contractée dans l’objectif de couvrir les dépassements d’honoraires hors DPTAM (dispositifs de pratique tarifaire maîtrisée), le salarié peut jouir d’une prise en charge allant de 100 % à 300 % de la base de remboursement (BR) de la Sécurité sociale.

Si les soins médicaux sont plus spécifiques, il y a la possibilité de sélectionner les garanties correspondantes.

Ainsi, les soins médicaux DPTAM peuvent faire l’objet d’une prise en charge à raison de 100 % de la BR. La prise en charge des soins dentaires se fait à hauteur de 100 % à 150 % de la BR. Pour les soins optiques, l’adhérent à la surcomplémentaire pourrait obtenir un remboursement équivalent à une moyenne de 100 à 150 € contre 30 € pour la médecine douce. Ces chiffres sont donnés à titre indicatif mais offrent déjà un aperçu concret des avantages financiers de la surcomplémentaire.

Comme pour l’assurance santé individuelle, il est conseillé de procéder à des comparaisons afin d’identifier la solution à privilégier.

Contenu partenaire

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS