Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Sur les dossiers des Chantiers de l'Atlantique et d'Alstom, l'Europe arbitre

Olivier Cognasse , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Analyse Alors que le gouvernement français milite pour la fusion d’Alstom avec Siemens, et la reprise des Chantiers de l’Atlantique (ex-STX France) par l’italien Fincantieri, ces opérations pourraient être retoquées par Bruxelles. Gardons en mémoire les fiascos de TechnipFMC et de la branche énergie d’Alstom avalée par General Electric.

Sur les dossiers des Chantiers de l'Atlantique et d'Alstom, l'Europe arbitre
La construction de navires de croisières, un savoir-faire européen et français menacé par la Chine.

Bruxelles pourrait mettre le feu aux poudres d’ici peu, au motif que ces nouveaux groupes industriels nuiraient de manière significative à la concurrence dans l’industrie ferroviaire et la construction navale. Mais les deux stratégies engagées sont différentes. D’un côté, l’enjeu est de créer un « Airbus du ferroviaire » en fusionnant deux entreprises de taille identique, Alstom avec Siemens, mais en laissant la mainmise aux Allemands alors qu’Alstom a un carnet de commandes plus conséquent (38 milliards d’euros) et une absence de dettes. De l’autre côté, la seule filiale du coréen STX qui était économiquement viable, les Chantiers de l’Atlantique (ex-STX France), est bradée pour à peine 80 millions d’euros à Fincantieri, détenue majoritairement par l’État italien. En fait, il prend 50 % du capital, plus 1 % qui est prêté par l’État français.

Ces deux opérations qui consistent à faire passer sous un pavillon étranger deux fleurons de l’industrie tricolore interpellent. Les

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle