Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Supaero et l'Ensica fusionnent

Publié le

 


A l'été 2007, Supaero et l'Ensica, deux des trois écoles d'aéronautique de Toulouse, ne formeront qu'un seul et même établissement. Le nouvel ensemble, baptisé Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace (Isae), espère ainsi atteindre la taille critique pour être plus visible à l'international. Avec 1 300 étudiants (dont un millier en cycle ingénieur) et 32 millions d'euros de budget, l'établissement deviendra en tout cas le leader français des écoles d'aéronautique et rejoindra, par sa taille, le club des grandes universités européennes du domaine.

Voulue par leur tutelle, le ministère de la Défense, cette fusion ne gommera cependant pas les spécificités des deux établissements. « L'Isae continuera à délivrer les deux diplômes : celui de Supaero, formant plutôt des hommes aptes à gérer les sytsèmes complexes, et celui de l'Ensica mettant plutôt l'accent sur l'expertise technique », souligne François Bouchet, ingénieur en chef de la direction générale de l'armement (DGA), aux commandes du projet. En revanche, tous les cursus doctoraux ainsi que les formations de troisème cycle, comme les mastères spécialisés, seront délivrés sous le label unique Isae.

Une fois cette première étape bouclée, l'établissement pourrait s'ouvrir à d'autres formations d'ingénieurs, soit sur Toulouse (le nom de l'Enac vient naturellement à l'esprit) soit dans le même domaine de formation. L'Ensma de Poitiers pourrait à terme intégrer le nouvel ensemble.

Thibaut De Jaegher

Consultez le comparatif des écoles d’ingénieurs 2016

 

 

 

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle