Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Sunpartner investit 8 millions d'euros dans les verres photovoltaïques transparents

, , ,

Publié le

La ligne de production inaugurée le 5 octobre à Rousset (Bouches-du-Rhône) peut produire jusqu'à 150 000 m² de verres photovoltaïques transparents et semi-transparents pour le bâtiment et les transports. Sunpartner entend en construire d'autres à l'étranger, en partenariat.

Sunpartner investit 8 millions d'euros dans les verres photovoltaïques transparents © Jean-Christophe Barla

Une fois encore, Sunpartner Technologies aura tenu ses promesses. Née en 2008, la société cofondée et présidée par Ludovic Deblois a dévoilé le 5 octobre à Rousset (Bouches-du-Rhône) sa première ligne de fabrication de verres photovoltaïques transparents et semi-transparents réalisés à partir d'un matériau CIGS (cuivre, indium, gallium et sélénium). Un investissement de 8 millions d'euros pour une installation de 1 200 m² et de 150 000 m² de capacité de production annuelle.
 
"A l'horizon 2022, elle doit avoir produit 1 million de mètres carrés pour le bâtiment et le transport, annonce le dirigeant. Aujourd'hui, notre "pipe" commercial compte plus de 60 projets. En 2018, le bâtiment devrait déjà peser, sur les seuls projets français, 70 % de notre chiffre d'affaires de 10 millions d'euros. Nous travaillons en partenariat avec Vinci Construction, dans le cadre d'un accord de coentreprise qui a débouché sur le lancement de deux innovations, mais aussi une PME familiale de la région, Sepalumic, et d'autres comme Aluk, Wicona... Notre ambition est de construire sept unités similaires entre Europe, Etats-Unis, Moyen-Orient et Asie, en joint-venture avec des industriels. Dès fin 2019, nous disposerons d'un deuxième site". 
 
Adaptable à la demande
 
Depuis sa création, la société de 85 personnes a déposé 130 brevets et levé 55 millions d'euros (dont 6,2 millions d'euros publics) pour financer le développement de ses solutions Wisips (What You See Is a Photovoltaïc Surface) qui captent l'énergie solaire et la convertissent en électricité pour doter objets connectés, textiles, bâtiments, transports... de leur propre autonomie énergétique. La ligne de production sortira plusieurs solutions : des verres photovoltaïques (PV) à haute transparence (Wisips Vision Glass), des verres PV sérigraphiés semi-transparents (Wisips Design Glass), des vitres PV à teintes variables autonomes, connectées et télécommandées (Oline) et des bardages PV intelligents pour façades (Wisips Cameleon). Elle pourra aussi approvisionner le secteur des transports, la technologie Sunpartner ayant été intégrée sur le hublot d'avion de Vision System. 
 
Un prêt européen pour accélérer
 
La première application de ses vitrages PV est visible sur "Thecamp", inauguré le 28 septembre à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et dédié à l'innovation pour les villes du futur. La prochaine se matérialisera à Grenoble (Isère) sur le technopôle de Schneider Electric. "Nous possédons une avance technologique qu'il nous faut exploiter rapidement", poursuit Ludovic Deblois. Convaincue de la crédibilité des perspectives de l'entreprise, la Banque européenne d'investissement (BEI) a signé le 5 octobre un accord de prêt de 15 millions d'euros pour l'aider à poursuivre ses recherches et accélérer son expansion.
 
"C'est la première fois que nous finançons en France un projet dans les Cleantech, a confié Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI. Le premier prêt est toujours le plus difficile à obtenir. Avec Sunpartner Technologies, c'est le début d'une longue collaboration car la société possède tous les atouts pour devenir un leader sur son marché". 
 
Licences prometteuses
 
En 2018, les 30 % restants de l'activité de la PME viendront de ses solutions pour objets connectés autonomes en énergie. Après la montre "LunaR" annoncée avec MedCorp début 2017, l'entreprise a signé un accord de licence internationale non exclusive avec le fabricant chinois Truly pour la production à compter de 2018 en grand volume d'écrans solaires pour objets nomades. "La fabrication sera réalisée en Chine par l'industriel mais nous conserverons l'intégralité du design des technologies", précise Ludovic Deblois.  
 
Jean-Christophe Barla
 
 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus