Suez-Gaz de France : la fusion est gelée

La cour d'appel de Paris reporte le Conseil d'Administration de Gaz de France à décembre. Et la fusion à 2007, en pleine campagne présidentielle.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Suez-Gaz de France : la fusion est gelée
La fusion n'aura pas lieu... tout de suite. Le rapprochement de Suez et de Gaz de France, annoncé depuis février et prévu pour la fin décembre, devra être reporté de plusieurs mois. Le gouvernement et les dirigeants des deux groupes redoutaient l'opposition des actionnaires de Suez, qui s'estiment lésés par la parité d'actions proposée et réclament un dividende exceptionnel de 4 euros, mais ce sont finalement les syndicats de Gaz de France qui ont enrayé la machine. Interpellé par le comité d'entreprise européen de Gaz de France, qui réclament plus d'informations sur la fusion avant de donner son avis, le tribunal de Grande Instance de Paris a reporté le Conseil d'Administration prévu aujourd'hui. Un jugement confirmé cette nuit par la Cour d'Appel.

Le porte-parole du gouvernement, Jean-François Copé, et les dirigeants des deux entreprises, Jean-François Cirelli et Gérard Mestrallet, ont beau minimiser l'impact de ce délai et rappeler « la pertinence du projet », les difficultés se sont amoncelées autour de la fusion de Gaz de France et de Suez, qui devait être bouclée pour la fin de l'année. Une rude bataille parlementaire, l'opposition des actionnaires de Suez, les cessions demandées par Bruxelles, et maintenant les obstacles levés par les syndicats... Mener une telle opération en pleine campagne présidentielle ne sera pas une partie de plaisir.

Virginie Lepetit

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS