Tout le dossier Tout le dossier

Créer une économie circulaire du plastique, pas si simple pour Suez

Le géant de l’environnement se dit engagé dans l’économie circulaire. Mais sa première conférence Open-ressources sur l’innovation dans le domaine montre qu’il lui faut trouver d’urgence des partenaires, à commencer par les consommateurs eux-mêmes.

Partager
Créer une économie circulaire du plastique, pas si simple pour Suez
Une boucle à lui tout seul ? Suez ne se contente pas de collecter et trier les déchets plastiques. Il s'est aussi lancé dans la production de plastiques recyclés en ouvrant avec le chimiste LyondellBassel l'usine Quality Circular Polymer à Maastricht (Pays-Bas).

Entamer une révolution globale n’est jamais simple. Surtout dans un monde économique encore organisé en silos. Suez, qui se dit engagé dans une révolution de la ressource et défend le développement de l’économie circulaire, est confronté au problème. Lors de sa première conférence Open-Ressources organisée à Paris le 16 octobre dans le cadre de sa semaine de l’innovation, le besoin de mieux collaborer avec toutes les parties prenantes s’est fait criant. Car même si Suez avait invité Danone, Renault et l’Oréal, c’était pour mieux pointer les limite du recyclage des plastiques, objets de toute les inquiétudes du moment, que pour démontrer de vraies boucles vertueuses. Entre le défaut de tri (entre 25 et 30% des déchets ménager non triés en France), la qualité des plastiques recyclés, leur prix, et les volumes vraiment disponibles… Le recyclage du plastique n’a rien de simple.

La tentation d'avancer seul

Surtout, alors que l’économie circulaire implique de créer des boucles entre producteurs consommateurs et déchets, les déchets des uns étant les ressources des autres, Suez semble l’aborder plutôt en étoile, s’occupant, non seulement de la collecte des déchets et de leur tri, c’est son métier, mais aussi de la production. Avec LyondellBasell, il vient de créer une co-entreprise dédiée à la production de polymères recyclés de haute qualité. L’usine installée à Maastricht au Pays-Bas, produit déjà 25 000 tonnes de polypropylène (PP) et de polypropylène haute densité (PEHD). Elle vise les 35 000 tonnes par an. Et bien que ventant une approche open-source pour son innovation, avec un fonds d’investissement de 50 millions d’euros (l’ex BlueOrange) et des pilotes avec des start-up, comme Fermentalg pour la capture du carbone et des particules fines en ville, ou Cryo pour la production de biométhane liquéfié pour le transport sur une de ses stations de traitement des eaux usés, Suez ne s’est pas encore totalement débarrassé du syndrome NIH (non invented here, pas inventé par nous).

Business as Usual

Suez n’est pas totalement prêt non plus à repenser la valeur de ses investissements. Alors que Pascal Canfin, président du WWF France, invité à la conférence, invitait Suez à réfléchir avec des entreprises de tous secteurs, "aux règles du jeu, taxe carbone mise à part", qui leur permettraient d’accélérer dans la lutte contre le réchauffement climatique et la préservation de la biodiversité, Jean-Louis Chaussade, le directeur général du groupe, botte en touche. Parce que lui, comme les autres, ont des comptes à rendre à leurs salariés et leurs actionnaires, leurs investissements doivent être rentables économiquement. Et la taxe carbone reste l'alpha et l’oméga pour déclencher des investissements risqués. Jean-Louis Chaussade se retourne aussi vers le gouvernement français et l’Europe pour mettre en place une régulation plus favorable au recyclage.

Le consommateur toujours plus sollicité

Suez en appelle aussi beaucoup aux consommateurs, pour trier encore plus, ne pas bouder le plastique - car "il préserve mieux les aliments" et il est bon pour le climat, car il "allège l’emballage ce qui réduit l’impact du transport des produits", a expliqué Christine Lévêque, de Suez Benelux et Allemagne - mais aussi privilégier les emballages recyclés dans leurs achats. Plus facile à dire qu’à faire. Surtout lorsque juste avant, les industriels comme l’Oréal et Danone Waters ont expliqué comment il était compliqué pour eux, malgré leur efforts, d’utiliser des plastiques recyclés !

Casser les silos

Alors certes, Jean-Louis Chaussade parle de la nécessité de "changer notre rapport à la matière". Il explique qu’il y a "urgence à changer notre manière de produire mais surtout de consommer". Il rappelle que la gestion du défi planétaire du siècle "nécessite des alliances" et de jouer "collectif", qu’il faut "construire une économie partagée" et "que l’on ne peut plus travailler en silos". Mais ces incantations se heurtent au "business as usual" auquel Suez a du mal à échapper. S’il n’y avait une urgence climatique absolue à changer maintenant d’approche, il serait difficile de le lui reprocher. Mais l’urgence est là. Et le prix de Pionnier des ODD 2018 de la part de l’UN Global Compact que Jean-Louis Chaussade s’est vu remettre fin septembre à L’ONU en récompense du travail de Suez en faveur du développement durable, est sûrement une invitation à faire école.

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Matières premières

Taclée en commission, la loi Antigaspi et économie circulaire arrive au Sénat

Matières premières

"Toutes les bouteilles qui vont en centres de tri sont traitées en France", réplique Jean-Philippe Carpentier (Federec) à Brune Poirson sur la consigne

Matières premières

Premiers pas difficiles pour la loi économie circulaire au Sénat

Matières premières

Le grand retour de la consigne

Matières premières

Quand Paprec et Coca-Cola échangent des amabilités sur la consigne

Recyclage - Déchets

Les déchets du bâtiment sous surveillance

Matières premières

Etoffé, le projet de loi sur l'Economie circulaire est présenté en Conseil des ministres

Matières premières

Le projet de loi Economie circulaire, six petits articles et une longue ordonnance

Matières premières

La feuille de route économie circulaire s’étend à l'agriculture

Matières premières

Pour leurs déchets, les artisans du bâtiment misent sur le soft power

Matières premières

Bonus-malus, étiquetage, poubelles de tri... Les nouvelles mesures du gouvernement pour l'économie circulaire

Recyclage - Déchets

L'économie circulaire à pas comptés

Matières premières

Pourquoi les bétons recyclés peinent encore à convaincre les acteurs du bâtiment

Matières premières

Ces mesures de la feuille de route économie circulaire qui concernent les industriels

Recyclage - Déchets

Ce qu'il faut retenir de la présentation par Edouard Philippe de la feuille de route pour une économie circulaire

Matières premières

Pourquoi les professionnels du bâtiment contestent l'éventuelle création d’une filière REP

Matières premières

La Feuille de route économie circulaire est "la montagne qui va accoucher d’une souris", craint Jean-Marc Boursier (Fnade)

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Environnement

Dépoussiéreur industriel : Filtre à manches FP rectangulaire

FB FILTRATION

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

DANONE

L'OREAL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur Contrôle Commande F/H

ORANO - 09/12/2022 - CDI - La Hague

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

41 - BLOIS

ETUDES PRE-OPERATIONNELLES POUR LA CREATION DE LA ZAC DU PARC D'ACTIVITE AU NORD-EST DU COEUR DE L'AGGLOMERATION DE BLOIS.

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS