L'Usine Matières premières

Suez Environnement : un contrat de 187 millions d'euros dans la propreté urbaine à Casablanca

, , ,

Publié le

La Commune Urbaine de Casablanca a confié à Suez Environnement la gestion des services de propreté pour 7 ans sur plusieurs arrondissements de la ville. Le contrat de plus de 187 millions d’euros en valeur cumulée sera mis en œuvre par Sita Blanca, filiale de Suez Environnement. Le groupe accroit encore son emprise au Maroc, où il est présent en force de longue date.

Suez Environnement : un contrat de 187 millions d'euros dans la propreté urbaine à Casablanca
Sita Maroc à Nouaceur
© sita

Sita Blanca récidive.  Après avoir remporté en 2004, le contrat de propreté de 5 arrondissements de Casablanca, la filiale de Suez Environnement, vient d'emporter le marché de 5 arrondissements supplémentaires de la capitale économique chérifienne a annoncé la société mère de l'opérateur français dans un communiqué du 21 mai. 

3 millions d’habitants

Le nouveau contrat relatif aux déchets concerne en fait l’extension du périmètre d’activité de Sita à Casablanca.

Depuis 2004, Sita Blanca gère déjà à Casablanca les services de propreté de 5 arrondissements dont le centre-ville historique. Aujourd’hui, la Commune Urbaine de Casablanca lui confie la collecte des déchets et le nettoiement de 4 préfectures (Casablanca Anfa, Al Fida Mers Sultan, Moulay Rachid et Ben M’sick).

L'opérateur français va donc gérer 9 arrondissements de Casablanca ainsi que la municipalité du Mechouar. "Le contrat concerne 1,5 million d’habitants, produisant chaque année 485 085 tonnes de déchets", cite le communiqué du groupe.

Ce renouvellement de contrat est un signe fort de la confiance de Casablanca en Sita. Il reconnaît notre professionnalisme, nos constants efforts d’amélioration durant les 10 dernières années, ainsi que la qualité des nouvelles solutions proposées. Nous sommes fiers de pouvoir continuer à servir les casablancais pour 7 années supplémentaires", déclare François Pyrek, directeur général de SITA au Maroc dans le communiqué.

Le groupe français, via une autre filiale marocaine Lydec assure déjà depuis plus de 15 ans la distribution d’eau potable et d’électricité de plus de 3 millions d’habitants à Casablanca ainsi que les services d’assainissement.

21 millions d’euros

Dans le cadre du nouveau contrat, Sita Blanca prévoit d'investir près de 21 millions d’euros. Un effort financier destiné notamment à la mise en place de moyens techniques de collecte et de nettoiement veillant "à l'amélioration de la qualité de service, de la sécurité et de l’ergonomie".

Ainsi, Sita Blanca compte acquérir un parc de 109 véhicules de collecte et 28 de nettoiement. Ces camions seront équipés d’un système de géolocalisation GPS permettant le suivi de la prestation et du matériel.

5,3 millions de tonnes de déchets par an
La production des déchets ménagers urbains au Maroc est estimée à 5,3 millions de tonnes par an (0,76 kg/hab/jour) en milieu urbain et 1,47 million de tonnes en milieu rural (0,28 kg/hab./jour), selon le Programme national des déchets ménagers (PNDM). De même source, le taux de collecte professionnalisé (gestion déléguée) est de 80 %. Il concerne 90 contrats et 106 communes.
Concernant le délai de mise en œuvre, Sita Blanca dispose d’une période transitoire de 6 mois pour  la mise en place du nouveau matériel.

Ces derniers mois au Maroc, le groupe s’est vu confier le projet de la réhabilitation et de l’exploitation du nouveau centre de stockage de Meknès ainsi que la collecte des déchets. Autre contrat gagné ; celui de Tanger avec l'espagnol Althenia Sando en  janvier.

250 millions d'euros sur 2014

Cette délégation de service intervient dans un contexte tendu concernant la gestion de la ville blanche marocaine. En effet, après les injonctions royales à l'automne, et la nomination d'un nouveau wali, un plan d'urgence à 250 millions d'euros sur 2014 a été mis en œuvre dans la ville couvrant la circulation, l'environnement et les services de base.

Le 11 mars, un autre groupe français, Derichebourg avait gagné un marché privé celui-ci comprenant la propreté, la gestion des déchets et le gardiennage du centre commercial géant de Casablanca, le Morocco Mall.

Casablanca et ses 5 millions d'habitants  produisent 2 600 tonnes de déchets ménagers par jour indique Suez Environnement. 

Nasser Djama

Suez environnement, omniprésent au Maroc
Le groupe français est présent au Maroc depuis 1914. Il dispose dans ce pays de plusieurs filiales de gestion de l’eau et des déchets :
- Lydec, Lyonnaise des Eaux de Casablanca, en charge de la distribution d’eau et d’électricité.
- Sita El Beida, assure depuis 2004 la gestion déléguée de la propreté de Casablanca.
- Sita Maroc, créée en janvier 2007 pour le traitement des déchets industriels.
- Sita Maroc Recycling dédiée aux zones franches.
- Degrémont, spécialisée dans la gestion d’eau potable et celle des eaux usées.
- Safege filiale de Degrémont qui opère via "C3E" officie dans l’ingénierie de l’eau et  l’assainissement.
- Soer (Société des Eaux Lomm Er rbia)

 

Sita Blanca, borne aérienne cityline

 

Sita Blanca, tricyles

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte