Suède: Lofven propose un compromis au Parlement pour éviter un vote de défiance

STOCKHOLM (Reuters) - Le Premier ministre suédois, Stefan Lofven, a annoncé dimanche avoir trouvé un accord avec les membres de sa coalition afin de proposer un compromis au parlement où la survie de son gouvernement est menacée par une motion de défiance doit être débattue lundi.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Suède: Lofven propose un compromis au Parlement pour éviter un vote de défiance
Le Premier ministre suédois, Stefan Lofven, a annoncé dimanche avoir trouvé un accord avec les membres de sa coalition afin de proposer un compromis au parlement où la survie de son gouvernement est menacée par une motion de défiance doit être débattue lundi. /Photo prise le 17 juin 2021 par l’agence de presse suédoise TT News Agency/Janerik Henriksson/REUTERS

Les Démocrates suédois, une formation d'extrême droite, ont demandé la tenue d'un vote contre le Premier ministre après que le Parti de gauche, membre du gouvernement de coalition, a déclaré ne plus pouvoir soutenir Stefan Löfven en raison du projet gouvernemental d'alléger les règles sur l'encadrement des loyers des logements nouvellement construits.

"Nous donnons à chacun l'opportunité de trouver une solution, nous espérons que les autres partis politiques se montreront responsables et ne plongeront pas la Suède dans une crise politique", a dit le social-démocrate Stefan Lofven lors d'une conférence de presse.

Depuis les législatives serrées de 2018, Stefan Löfven est à la tête d'un gouvernement minoritaire de centre-gauche dépendant à la fois du soutien du Parti de gauche et de celui de deux petites formations de centre-droit.

Les Modérés, le plus important parti d'opposition au Parlement, et le Parti des chrétiens-démocrates ont fait savoir qu'ils voteraient contre Stefan Löfven.

Si le Parti de gauche vote également contre le Premier ministre, celui-ci sera contraint de démissionner ou d'organiser des élections anticipées. Un vote de défiance nécessiterait une majorité simple au Parlement qui compte 349 sièges.

(Johan Ahlander et Anna Ringstrom; version française Nicolas Delame)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS