Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Succès Bourget, Rachat d'Allied... Toute l'actualité du 20/06/2005

, , , ,

Publié le


Revue de presse du 20 juin 2005
Echec du sommet européen - Succès au Bourget - De l'argent pour la recherche - Lourdeurs administratives - Un moteur commun PSA-BMW - Le pétrole grimpe - Pernod peut racheter Allied Domecq

Echec du sommet européen - Nos quotidiens économiques reviennent sur l'échec du sommet européen de Bruxelles, vendredi dernier. Les négociations ont échoué sur deux points au moins. Les Pays-Bas exigeaient une réduction de leur quote-part d'un milliard cinq cent mille euros et les britanniques ont refusé de geler la ristourne accordée par ses partenaires depuis 1984. L'échec traduit de profondes divergences sur l'orientation que doit prendre la politique économique européenne, historiquement assise sur la PAC, la politique agricole commune. La Tribune met en avant l'isolement de Tony Blair, le prochain président du conseil européen, chargé, faute de trouver cette orientation, de faire approuver le budget européen pour 2007-2013. La Tribune reprend la phrase de l'actuel président du conseil européen, le luxembourgeois Jean-Claude Juncker : « Il y a ceux qui veulent faire de l'Union, une zone de libre-échange et ceux qui veulent une union politique, intégrée et solidaire. Je pressentais depuis longtemps que ce débat éclaterait un jour ».

Succès au Bourget - La 46ème édition du salon du Bourget a battu des records de fréquentation et de commandes, relèvent Les Echos. Les nouvelles compagnies aériennes indiennes low-cost (Kingfisher et IndiGo) sont venues acheter 5 A380, 5 A350 et 100 A320. Au final, Airbus et Boeing se partagent 51 milliards de contrats. Le nouveau modèle A350 a surtout préservé son avenir en s'octroyant 95 commandes. L'A380, la vedette du salon, devra attendre le second semestre et d'éventuels contrats chinois pour conforter un peu plus son carnet de commandes.

De l'argent pour la recherche - Les Echos reprennent le discours du premier ministre Dominique de Villepin lors de la clôture du salon aéronautique. L'agence de l'innovation industrielle disposera dès cette année d'une dotation d'un milliard d'euros. L'agence nationale de la recherche bénéficiera de 350 millions d'euros. Enfin, il a évoqué la création, en Ile-de-France, d'un institut européen de technologie, à l'instar du Massachussets Institute of Technology aux Etats-Unis.

Lourdeurs administratives - La Tribune rappelle la visite du premier ministre au salon des entrepreneurs à Lyon. Il a rencontré à cette occasion une dizaine d'entrepreneurs et commerçants, venus témoigner des lourdeurs administratives. En réponse, Dominique de Villepin a explicité les mesures du Plan pour l'emploi et l'instauration, pour septembre, du chèque emploi TPE (très petite entreprise), qui servira à la fois de contrat de travail et de bulletin de salaire unique.

Un moteur commun PSA-BMW - L'usine de Douvrin dans le Pas-de-Calais a bénéficié d'un investissement de 430 millions d'euros pour le développement et la fabrication d'un moteur commun à PSA et BMW, note La Tribune. Ces moteurs à essence d'1,4 à 1,6 litre de cylindrée destinés à équiper les Peugeot 207 et 308  et la Citroën C4, seront fabriqués à Douvrin en 2006 avec un premier objectif d'un million d'unités. Les coûts d'études ont été partagés à moitié entre les deux groupes et les dépenses industrielles, prises en charge aux deux-tiers par PSA.

Le pétrole grimpe - Le Figaro consacre sa une à la hausse du baril de pétrole, qui tâte les 60 dollars. Plusieurs facteurs viennent alimenter cette flambée : la crainte d'un été chaud en Europe et aux Etats-Unis, l'instabilité politique au Nigéria et surtout le dernier commentaire de l'Opep. En déclarant que « l'économie mondiale devrait pouvoir supporter un baril autour de 50 dollars », les pays producteurs de pétrole annoncent implicitement qu'ils limiteront leur coopération à court terme. Le quotidien compare la situation actuelle avec la période 2002-2004. A cette époque, la remontée de l'euro avait permis d'adoucir la facture pétrolière (toujours payée en dollars). Un mécanisme qui ne joue plus pour l'instant puisque la devise européenne glisse à nouveau.
 
Pernod peut racheter Allied Domecq - Le P-dg du numéro un mondial du vin,  Constellation Brands, a déclaré que l'économie générée par un éventuel rachat d'Allied Domecq ne justifiait finalement pas une offre. De l'avis des analystes, le consortium constitué par Constellation Brands, Brown Forman et les fonds Blackstone et Lion Capital, ne disposait pas d'un réseau de distribution suffisamment puissant pour pouvoir dégager les mêmes synergies de coûts que celles calculées par le groupe de spiritueux français. Sauf ultime coup de théâtre, explique La Tribune, Pernod-Ricard rachètera cet été le britannique Allied Domecq pour 11,2 milliards d'euros. Il « s'invite » ainsi sur le marché très dynamique, aux Etats-Unis, des cocktails et des alcools blancs.
Olivier KETELS

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle