STX va signer une importante commande avec MSC Croisières

Nouveaux contrats dans l’escarcelle des chantiers navals de Saint-Nazaire. La signature ce soir à l’Elysée devrait officialiser la commande de quatre nouveaux paquebots par l'italien MSC Croisières, pour un montant proche de 4 milliards d'euros. 

Partager


Bernard Biger - STX

Une bonne nouvelle ! De quoi redonner le sourire au président de la République, François Hollande, en pleine crise de la loi sur le Travail. Il va accueillir mercredi 6 avril, au palais de l’Elysée, l’armateur transalpin MSC Croisières et le chantier naval de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), STX France, pour la signature d’un méga-contrat qui porterait, selon notre confrère Le Marin, sur la commande de quatre nouveaux paquebots.

Pour STX France, les bonnes nouvelles s’enchaînent depuis trois ans. L'entreprise a déjà dans son carnet de commandes sept paquebots et deux autres à confirmer prochainement, sans oublier deux sous-stations électriques pour les énergies marines renouvelables.

Un chantier naval en pleine activité

Au creux de la vague au début de la décennie, l’entreprise a rebondi avec un chiffre d’affaires proche du milliard d’euros pour 2015, et l’embauche de 500 personnes sur les trois dernières années. La direction prévoit au moins 150 nouvelles embauches en 2016. Ce qui portera les effectifs à 2600. En ajoutant les sous-traitants qui travaillent à Saint Nazaire, le chantier naval est devenu une véritable fourmilière avec 6000 personnes qui travaillent actuellement sur trois paquebots en même temps, dont le fameux Harmony of the Seas, plus grand navire du monde dans sa catégorie, qui sera livré à Royal Caribbean Cruises Ltd fin mai.

Le secteur de la construction de paquebots reste une spécialité européenne avec l’allemand Meyer Werft, l’italien Fincantieri et STX. Ils bénéficient d’un marché de la croisière en pleine renaissance. Le marché européen a augmenté de 3% l’an passé avec 6,6 millions de croisiéristes et même de 3,6% en France malgré les attentats. Depuis cinq ans, le marché hexagonal progresse de 10% par an en moyenne. De quoi laisser beaucoup d’espoirs à STX pour les prochaines années. Même s’il a entamé sa diversification avec son usine dédiée aux énergies marines renouvelables et qu’il a développé les activités de service sur les navires existants, les paquebots représentent encore 90% de son activité.

Olivier Cognasse

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS