STX met les gaz avec une commande de Britanny Ferries

L’horizon s’éclaircit pour le chantier STX de Saint-Nazaire. La commande d’un ferry de 53 000 tonneaux assure de l’activité jusqu’à la mi-2016. Elle concrétise aussi les efforts en R&D du chantier dans un moteur hybride utilisant du gaz naturel liquéfié.

Partager

STX met les gaz avec une commande de Britanny Ferries

L’avenir du chantier STX France se dégage. La commande d’un ferry à propulsion à gaz pour l’armateur Brittany Ferries (BAI) vient à point nommé. Alors que le chantier de Saint-Nazaire débute la construction du paquebot "Oasis" pour le croisiériste Royal Caribbean Cruises, les équipes du bureau d’études retrouvent du travail. La partie construction voit de son côté sa charge assurée jusqu’à la mi-2016.

Même si la tension entre les syndicats et la direction demeure à propos des gains en compétitivité nécessaires pour gagner un contrat avec MSC Croisières pour la construction de deux paquebots, la CFDT se réjouit de la commande de la compagnie de ferries bretonne : "C’est une bonne nouvelle qui concrétise le travail de recherche et développement engagé depuis longtemps sur cette nouvelle technologie en collaboration avec BAI et soutenue par la région Pays de la Loire."

Cette commande est doublement intéressante. D’abord parce qu’elle donne un ballon d’oxygène à une entreprise dont l’avenir était incertain il y a peu. En octobre 2012, lors de la "Cérémonie de la pièce" du navire "Preziosa" de MSC Croisières, l’avenir était bien sombre. La commande de l’"Oasis" avait été un premier pas, mais elle ne pouvait à elle seule assurer l’avenir du chantier. Ensuite, parce que la motorisation originale apporte un avantage à STX. Le système de propulsion au gaz naturel liquéfié (GNL) est le fruit de plusieurs années de développement en coopération avec BAI, avec le soutien du GICAN (Groupement des industries de construction et activités navales), du Cluster Maritime Français et de la région Pays de la Loire dans le cadre du projet Pegasis (Power Efficient Gas Innovative Ship). Les moteurs du ferry sont du type diesel-gaz électrique (dual fuel). Ils utilisent le GNL comme source principale d’énergie, ce qui réduit très fortement les émissions atmosphériques : moins 99% pour les oxydes de soufre, moins 80% pour les oxydes d’azote et moins 20% pour les dioxydes de carbone.

Ce type de moteur aura l’occasion de prouver son efficacité sur un navire important. Il constituera un argument de vente pour de futurs navires. Le ferry, d’une jauge brute de 53 000 tonneaux, fera 210 mètres de long pour 31 mètres de large. Il pourra transporter 2400 passagers et comprendra 675 cabines, plus 200 pour l’équipage fort de 200 membres, à la vitesse de service de 24,5 nœuds.

Patrice Desmedt

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS