Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

STX France livre le paquebot Meraviglia à l'italien MSC en présence d'Emmanuel Macron

, , ,

Publié le

Dans le contexte particulier d'un changement d'actionnaires, le chantier naval STX France à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) livre le plus gros paquebot jamais livré à un armateur européen. L'inauguration du paquebot aura lieu mercredi 31 mai, en fin d'après-midi, en présence d'Emmanuel Macron et du ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

STX France livre le paquebot Meraviglia à l'italien MSC en présence d'Emmanuel Macron
STX France va livrer le paquebot Meraviglia à l'italien MSC.
© MSC Croisières

STX France va vivre un grand jour avec la livraison du Meraviglia à son meilleur client, l'armateur italien MSC. Ce navire, commandé il y a trois ans, a nécessité 6 millions d’heures de travail à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique). Le Meraviglia est le plus gros paquebot, jamais construit pour un armateur européen. Avec ces 315 mètres de long, contre 362 mètres pour l'Harmony of the Seas, plus gros paquebot du monde, également fabriqué à Saint-Nazaire.

Haut de 65 mètres, jaugeant 171 598 tonnes, le Meraviglia pourra accueillir 5 700 passagers et 1 540 membres d'équipage. Il sera donc remis à ses propriétaires dans l'après-midi du 31 mai, après une cérémonie du changement de pavillon, qui portera les couleurs de Malte. Emmanuel Macron assistera à l'inauguration de ce paquebot en compagnie du ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Le paquebot doit ensuite quitter Saint-Nazaire jeudi 1er juin au matin et rejoindre le port du Havre, où il sera baptisé samedi 3 juin au soir en présence du Premier ministre Edouard Philippe, ancien maire de la ville qui célèbre ses 500 ans. Le Meraviglia effectuera ensuite sa saison inaugurale en Méditerranée.

Le Meraviglia : le premier d'une série de onze nouveaux navires de croisière

Le Meraviglia est le treizième navire en service de la compagnie MSC, qui a fait construire ses douze précédents paquebots à Saint-Nazaire. Il est aussi le premier d'une série de onze nouveaux navires de croisière de nouvelle génération dont trois ont été commandés par MSC à Fincantieri en 2014.

Cette flotte doit entrer en service dans les dix prochaines années. Elle représente au total un investissement de neuf milliards d'euros pour la compagnie, dont le siège est à Genève. MSC Croisières, qui a accueilli 1,8 million de passagers à bord de ses douze navires en circulation en 2016, espère ainsi "plus que tripler" sa fréquentation dans la prochaine décennie, avec plus de cinq millions de personnes transportées.

STX France en passe de changer d'actionnaires

La livraison du Meraviglia intervient dans un contexte particulier pour STX France en passe de changer d'actionnaires. Selon l'accord trouvé avec le précédent gouvernement, la majorité du capital (54 %) reviendra à un bloc italien, avec Fincantieri, concurrent de STX France, à hauteur de 48 % et de la Fondazione CR, une fondation de Triestre, à hauteur de 6 %. L'Etat français et DCNS se partagerait le reste.

Localement, cet accord est jugé peu satisfaisant. Bruno Retailleau, président LR de la région des Pays de la Loire, vient d'écrire à Emmanuel Macron, exhortant le Président de la République à préempter le chantier (la France a deux mois pour cela) afin d'examiner des scenarii alternatifs "qu'il s'agisse d'industriels régionaux, d'actionnaires salariés, de partenaires de la filière navale, voire de croisiéristes", mentionne l'élu.

Emmanuel Guimard

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle