Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

STX France construira une sous-station électrique pour un champ éolien offshore belge

Pierre Monnier , ,

Publié le

STX France vient de remporter l'appel d'offre pour construire une sous-station électrique et l'installer sur le champ éolien offshore belge Rentel. La structure servira à récupérer et renvoyer sur le réseau électrique l'énergie produite par le champ.


STX France construira cette sous-station électrique pour le champ éolien offshore Rentel. (STX France)

Rentel a tranché, c'est STX France qui devra concevoir, fabriquer et installer une sous-station électrique de plus de 300 MW. Le constructeur naval affirme donc son intention de percer dans les énergies marines renouvelables.

"Ce nouveau contrat clé en main marque une étape décisive dans notre expansion sur le marché de l’éolien offshore qui nous conduit à recruter activement dans nos bureaux d’études et nos ateliers" a déclaré dans un communiqué Frédéric Grizaud, Directeur de la BU Energies Marines de STX France.

Une mise en service au printemps 2018

Le champ éolien de Rentel, situé en mer du Nord, est composé de 42 éoliennes SXT-7.0-154. Conçues par Siemens, ces éoliennes d'un diamètre de 154 mètres permettent de développer une énergie de 7 MW. Ces caractéristiques portent à 309 MW la capacité du champ Rentel. Située au large de la région de Vlaanderen, l'installation permettra d'alimenter en électricité près de 290 000 foyers belges.

STX est désormais en charge de l’ingénierie, la fabrication, l’intégration de l’équipement électrique, l’installation de la fondation monopile (environ 1 600 tonnes) et du module de la sous-station (environ 1 200 tonnes). Ces installations seront contruites à Saint-Nazaire à partir de la fin d'année 2016 et entreront en service au printemps 2018.

Mais pour la conception, le travail a déjà commencé avec une équipe d'une trentaine de personnes dédiée à cette tâche. Le montant de ce contrat n'a pas été communiqué mais entre dans l'investissement total de Rentel qui s'établit à 1,25 milliard d'euros.

Pierre Monnier

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

10/03/2016 - 09h19 -

Une de plus
D'ou l'interet de prévoir un technicien à demeure dès fin 2016 et qui y restera eeeeefefee eeeee eeeee eeeee
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle