Stratégie nationale de recherche : la France peut mieux faire

L’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) a remis sa première évaluation, prévue par la loi du 22 juillet 2013, de la stratégie nationale de recherche quinquennale "France Europe 2020" définie par le gouvernement en 2014.

Partager
Stratégie nationale de recherche : la France peut mieux faire
Le 22 février 2017, l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques a remis son rapport d'évaluation sur la Stratégie nationale de recherche "France Europe 2020".

Dans son rôle, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) a évalué la première stratégie nationale de recherche (SNR) « France Europe 2020 », établie par le gouvernement en 2014 pour 5 ans. Et le 22 février elle a remis son rapport et ses conclusions. Ces dernières, quoique policées, sont sans concession.

Trop limitée aux thèmatiques de recherche

Côté positif, l’OPESCT salue "la grande qualité" de la SNR structurée en dix défis sociétaux, quarante-et-une orientations scientifiques et quatorze programmes d’action, dont cinq prioritaires. Pour l’office, cet ensemble permet d’établir un état des lieux qui facilitera les évaluations à venir du chemin parcouru ou à parcourir. Mais c’est sûrement sa principale qualité. "Le principal mérite de la SNR est qu’elle s’inscrit dans le temps et qu’elle évoluera", a écrit l’Opesct. Car pour le reste, elle semble passer à côté de ses autres missions : pédagogie, éclairage et arbitrage des investissements publics et communication sur les enjeux essentiels de la Nation auprès du grand public. Sans parler de l’international.

Traduire en anglais la SNR, mais aussi la STRANES (l’équivalent de SNR pour l’enseignement supérieur) et le Livre blanc qui les complète, est d’ailleurs la première des 30 recommandations de l’Opesct pour un État stratège dans l’enseignement supérieur et la recherche. L’office demande surtout une consultation plus ouverte, aux partenaires sociaux et économiques, aux régions et à la société civile, pour établir la prochaine, dont le contenu devrait aussi être étendu aux questions d’organisation de la recherche, de valorisation et d’articulation avec l’enseignement supérieur, notamment. « La SNR doit aussi traiter de l’environnement de la recherche. Si on ne traite pas de ces questions, si on ne se focalise que sur les thématiques de recherche, on n’arrive pas à mettre en place une stratégie », estime Jean-Yves Le Déault, président de l’Opesct.

Déconnectée de son ecosystème

Certes, le Livre blanc, présenté par Thierry Mandon le 31 janvier 2017, articule les travaux de la SNR et ceux de la StraNES et du Conseil national de la culture scientifique, technique et industrielle (CNCSTI), mais L’Opecst pense que "cette articulation n’est pas encore suffisante", qu’il faudrait "unifier l’élaboration de toutes les stratégies nationales de recherche, en évitant notamment que le volet énergie ne soit traité à part". L’office recommande aussi d’inclure les sciences des matériaux et la convergence NBIC dans les programmes d’action de la SNR. Mais appelle, dans le même temps, à plus de concision avec un conseil stratégique plus restreint autour du Premier ministre, et une réorganisation progressive de la SNR autour des défis sociétaux.

Il insiste surtout sur la nécessité absolue de valoriser les carrières de docteurs, comme prévu par la loi du 22 juillet 2013, mais "ne partage pas l’objectif de former vingt mille docteurs par an tant que l’emploi des docteurs dans la fonction publique ne se sera pas appliquée alors qu’un amendement le permettant a été voté". Sans parler de la reconnaissance du doctorat dans les conventions collectives… qui n’a toujours pas avancé ! "Malgré les tentatives de branches comme le Syntec, de l’IUMM et de la filière banque", reconnaît Jean-Yves Le Déault. Or la valorisation du doctorat est un marqueur fort d’un grand pays de recherche. Là aussi : peut mieux faire.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS