Stora va fermer ou céder trois usines, dont une en France

Le papetier finlandais a annoncé un plan de restructuration qui prévoit notamment la vente ou la fermeture de son usine de Corbehem dans le Pas-de-Calais. Ce site emploie environ 350 personnes et dispose d'une capacité de production de papier magazine de 330 000 tonnes par an.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Stora va fermer ou céder trois usines, dont une en France
L'usine Stora Enso à Imatra Mills en Finlande

Le groupe finlandais Stora Enso a annoncé ce mardi 23 octobre vouloir fermer ou céder trois de ses usines en Europe, dont une en France, pour adapter ses capacités à la baisse de la demande de papier, sa spécialité. Il a parallèlement fait état d'une baisse moins marquée qu'attendu de son bénéfice au troisième trimestre. Ces annonces permettaient à son action de gagner 6% en début d'après-midi à la Bourse d'Helsinki.

Parmi les sites touchés par les nouvelles restructurations figure l'usine de Corbehem, dans le Pas-de-Calais, qui produit du papier magazine et emploie environ 350 personnes. Sa capacité de production est de 330 000 tonnes par an.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Stora Enso, qui produit du papier, de la pâte à papier et du carton d'emballage, prévoit aussi de fermer une ligne de production en Suède et une usine en Finlande.

Les grands industriels du secteur papetier, comme Stora et son compatriote UPM-Kymmene s'emploient depuis plusieurs années à réduire leurs coûts et leurs capacités en Europe pour amortir le choc de la baisse régulière de la demande, conséquence entre autres de la transition des médias vers la publication en ligne.

Les restructurations annoncées mardi concernent au total 520 emplois et devraient réduire les coûts du groupe de 36 million d'euros.

Au troisième trimestre, Stora Enso a dégagé un bénéfice d'exploitation de 175 millions d'euros, en baisse de 22%. Les analystes financiers interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un résultat de 150 millions.

Pour le quatrième trimestre, le groupe prévoit un bénéfice courant stable ou en léger repli par rapport au précédent. La plupart des analystes s'attendent à une nette baisse.

(Avec Reuters, Jussi Rosendahl, Marc Angrand pour le service français)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS