Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Stora Enso va fermer son usine de Corbehem

, , ,

Publié le

La direction de l’usine Stora Enso a annoncé le 6 janvier 2014 la fermeture du site de Corbehem (Pas-de-Calais) en juin 2014. Selon le délégué FO Jacques Olzowski, le détail du plan social pourrait être connu lors de la réunion du comité d’entreprise du 21 janvier. 342 suppressions d’emplois pourraient être annoncées.

Stora Enso va fermer son usine de Corbehem © Stora Enso

L’annonce n’a rien d’une surprise. Depuis octobre 2012, le groupe Stora Enso avait annoncé son intention de céder son usine de Corbehem, située entre Douai et Arras, dans le Pas-de-Calais. Prenant acte de cette décision, le conseil régional (PS) s’était engagé sur ce dossier en avançant une aide de 15 millions d’euros au repreneur potentiel, si 80 % des emplois étaient maintenus sur le site. En octobre 2013, les discussions avec un repreneur étaient annoncées. Mais en vain. Le papetier finlandais vient de confirmer le 6 janvier, lors d’un comité d’entreprise, la fermeture de son site de Corbehem pour le mois de juin 2014. Le plan social devrait être annoncé lors d’une prochaine réunion du comité d’entreprise le 21 janvier 2014.

Surcapacité de production

Le handicap majeur du site, selon le groupe Stora, est ce qui a fait sa force vingt ans plus tôt, c'est-à-dire, sa spécialisation dans la production de papier couché destiné à l’impression de magazines et catalogues. Il dispose de la plus grosse machine existante en France, d’une capacité de 330 000 tonnes annuelles. Mais la demande de ce type de papier est en forte baisse en Europe. Pour faire face à sa surcapacité de production, le groupe Stora n’a guère d’autres alternatives que de fermer plusieurs sites en Europe (Finlande, Suède, Allemagne, Pologne) et d’annoncer la suppression de 2 500 emplois.

Créé par la famille Beghin en 1920, le site industriel s’était développé à partir d’une sucrerie, puis d’une cartonnerie-papeterie. Il a employé jusqu'à 2 000 salariés à la fin des années soixante. En 1992, le site est cédé à Stora Enso qui ne maintient que l’activité de production de papier. En novembre 2006, le groupe finlandais stoppe la production de deux des trois machines en activité. Conséquence, 398 salariés sont licenciés, sur un effectif total de 751. Aujourd’hui, le site emploi encore 342 personnes et 150 en sous-traitance permanente.

Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle