Stora Enso et Cordenka partenaires pour une fibre de carbone biosourcée

Partager
Stora Enso et Cordenka partenaires pour une fibre de carbone biosourcée

Utilisée pour fabriquer des matériaux composites légers et performants, la fibre de carbone contribue largement à la réduction des gaz à effet de serre lorsqu’elle permet l’allégement de véhicules ou d’avions, ou la fabrication de pales d’éoliennes permettant la production d’énergie renouvelable. Seul bémol, sa propre empreinte carbone. Jusqu’ici la fibre de carbone était fabriquée à partir de PAN (polyacrylonitrile), une matière première issue du pétrole.

C’est ainsi que le Suédois Stora Enso et l’Allemand Cordenka ont décidé de s’associer pour co-développer de nouveaux précurseurs de fibre de carbone, en version biosourcée à partir de bois. Dans le détail, la cellulose est d’abord convertie en viscose puis mélangée avec de la lignine pour former une pâte à filer qui est ensuite convertie thermiquement en fibre de carbone.

Le procédé a d’ores et déjà été mis au point en laboratoire chez Stora Enso mais son association avec Cordenka, un important producteur de fibres de viscose, va permettre un passage à l'échelle pilote, grâce aux équipements de filature du site d’Obernburg de Cordenka, en Allemagne.

Cette fibre carbone se veut plus durable, mais aussi compétitive par rapport à des équivalents pétrosourcés, explique Markus Mannström, vice-président de la division Biomatériaux de Stora Enso, qui invite des partenaires en aval de la chaîne de valeur, tels que des entreprises de fibre de carbone, à rejoindre la collaboration.

Application pressentie dans les pales d'éoliennes

Stora Enso et Cordenka estiment que la demande en fibre de carbone augmente régulièrement de l’ordre de 10% par an. Dans un premier temps, ils visent le marché des pales d’éoliennes qui représenterait 20% de la demande, et alors que les applications dans le transport risquent d’être malmenées pendant un temps avec la crise du Covid-19.

Canoe déjà sur le coup

Néanmoins, ils ne sont pas les seuls à s’attaquer à ce marché de la fibre de carbone low cost et biosourcée. En France, sur la plateforme de Lacq, la société Canoe travaille également sur le développement d’une fibre par carbonisation de la cellulose. Ceci entre dans le cadre du projet Force, en collaboration avec l’IRT Jules Verne. Le projet est même plus avancé puisqu’une l igne pilote semi-industrielle avait déjà été prévue pour la fin 2019.

NEWSLETTER Bioéconomie

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Foy la Grande

Remplacement du système sécurité incendie du collège Elie Faure

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS