Stockage des déchets nucléaires à Bure : le débat public commence

A partir de ce jeudi 15 mai, le débat public sur le projet de stockage des déchets nucléaires démarre à Bure, dans l’Est de la France. Une nouvelle étape pour ce projet initié il y a trente-cinq ans.

Partager
Stockage des déchets nucléaires à Bure : le débat public commence

Le débat public sur le projet de Centre industriel de stockage géologique des déchets radioactifs (Cigéo) dans l’Est de la France débute ce jeudi 15 mai. Organisé par la Commission nationale du débat public, il se déroulera jusqu’au 15 octobre prochain, avec une interruption au mois d’août. Au cours de ces cinq mois, une quinzaine de réunions publiques se dérouleront dans la Meuse et la Haute-Marne, les deux départements concernés par Cigéo. Elles visent à aborder les différents volets d’un projet qui fait polémique : volumes de déchets à gérer, financement du projet par EDF, Areva et le CEA, conséquences sur l’environnement, sécurité du site… Un site internet spécifique ainsi qu’une page Facebook ont également été créés.

Ce débat public marque une nouvelle étape d’un long processus démarré en 1991 et qui devrait durer jusqu’en 2025. Prévu par la loi, la tenue de ce débat est la condition sine qua non pour que l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) - maître d’ouvrage du projet - puisse déposer une demande d’autorisation de création de Cigéo. Selon le calendrier prévu, l’Andra devrait déposer celle-ci en 2015. Si le projet est autorisé, les travaux devraient démarrer en 2019 pour une mise en service en 2025. L’exploitation est prévue pour une durée d’au moins cent ans.

Un stockage à 500 mètres de profondeur

Cigéo est conçu pour stocker, à 500 mètres de profondeur, dans une couche d’argile, des déchets de haute activité (HA) et de moyenne activité à vie longue (MA-VL) issus principalement du traitement des combustibles nucléaires usés. 3 000 m3 de déchets HA et 40 000 m3 de déchets MA-VL sont déjà produits. Ils sont actuellement stockés à Marcoule (Gard), à la Hague (Manche) et à Cadarache (Bouches-du-Rhône). Cigéo prévoit aussi de stocker les déchets à venir dans les prochaines décennies. Au final, les volumes de déchets à stocker après 2030 sont estimés à 10 000 m3 pour les déchets HA (60 000 colis) et à 70 000 m3 pour les déchets MA-VL (180 000 colis) dans le cas où la France décide de poursuivre sa politique nucléaire. Depuis plus de dix ans, l’Andra teste les propriétés de la roche et étudie le comportement des matériaux (béton notamment) constituant les colis de déchets.

Un premier débat public sur la politique de gestion des déchets radioactifs avait eu lieu fin 2005 début 2006. Par la suite, la loi du 28 juin 2006 avait retenu le stockage profond comme solution de référence. Plusieurs associations locales (Meuse Nature Environnement, Burestop 55, etc.) ainsi que le Réseau Sortir du Nucléaire ont annoncé le boycott de ce nouveau débat public, dénonçant une "supercherie" visant seulement à faire accepter le projet à la population. Ils ont prévu d’organiser des actions de protestation.

Camille Chandès

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lille

Sécurité d'un événement et des personnes.

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS