StocaMine vers la fermeture?

Un rapport parlementaire rendu public mardi 18 septembre préconise l'extraction des déchets dangereux du Centre de stockage StocaMine.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

StocaMine vers la fermeture?
Le centre de stockage de déchets dangereux StocaMine.

Les déchets dangereux enfouis dans le centre de stockage StocaMine à Wittelsheim (Haut-Rhin) devraient être extraits dans la mesure du possible, estime le rapport rédigé par la mission d'information créée au printemps 2018 et menée par les députés du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, Vincent Thiébaut, Bruno Fuchs et Raphaël Schellenberger.

A LIRE AUSSI

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ce rapport est rendu public mardi 18 septembre. Il met en avant le principe de précaution face aux interrogations quant à la nature et la dangerosité de certains déchets stockés. "Les déchets doivent être extraits si cela est techniquement possible, afin de ne pas faire peser un risque grave sur l’environnement – mais également sur la population", écrivent les auteurs de ce rapport en introduction.

Incendie

L’activité de stockage sur le site de l’ancienne mine de potasse StocaMine, ouverte en 1999 et qui a déjà reçu plus de 44 000 tonnes de déchets dangereux non radioactifs (de classe 1 et 0), a été arrêtée suite à un incendie en septembre 2002.

Depuis, élus locaux et association environnementales demandent l’extraction des déchets, compte tenu de la présence potentielle de déchets non autorisés et des risques de pollution de la nappe phréatique. Reste un problème de taille : aucun autre site ne peut recevoir des déchets de classe 0 en France, ils devraient être transportés en Allemagne, explique le rapport.

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS