STMicroeletronics mise enfin sur les start-up

L’avenir du champion de la microélectronique franco-Italien STMicroelectronics passe par les start-up. C’est du moins le message envoyé lors de la première "Innovation night" organisé à Paris le 4 juin 2013.

Partager
STMicroeletronics mise enfin sur les start-up

Il n’est Jamais trop tard pour se mettre à l’open innovation. Habitué des grands partenariats de recherche avec IBM et le CEA, STMicroelectronics se tourne désormais vers les start-up pour développer de nouveaux marchés. Outre l’automobile, qui reste son premier marché, le groupe mise désormais sur les secteurs du bien-être et de la santé, du divertissement interactif, et des mobiles pour placer ses composants, MEMS, capteurs et autres processeurs. Et ces nouveaux objets connectés, ce sont de plus en plus des start-up qui les imaginent. Intel l’a compris depuis longtemps et investit massivement à leur capital.

Si STMicroelectronics a lui aussi lancé un fonds, il mise plutôt sur son nouveau programme "Innovation booster initiative", pour inciter ces nouveaux entrant à choisir ses composants de préférence. Pour leur faciliter la tâche, le programme prévoit de leur donner un accès faciliter à son portefeuille de 16 000 brevets, mais aussi de leur faire de petites places sur ses sites à Grenoble, Sofia Antipolis et Paris pour les incuber. Des Mini-kits sont également prévus pour faciliter les développements. Mais le programme ne serait pas complet sans un concours, pour récompenser les applis les plus innovantes comprenant des produits ST.

Développer du business

"On est vraiment engagé dans ce programme vers les start-up et PME-PMI, avec un partenariat étroit", a promis Thierry Tingaud, président de STMicroelectronics France, lors de la dernière Innovation Night. Mais ce dernier ne s’en cache pas : le but est bien de "développer du business".

Pour donner l’exemple, STMicroelectronics a voulu remettre des trophées à sept PME ou ETI qui intègrent déjà ses composants et collaborent déjà avec le fabricant : Actia (Toulouse), Gys (Laval), Hapilabs (Hong Kong), IS2T (Nantes), NetAtmo (Paris), TazTag et WyPlay (Marseille).

Dans la salle, 400 personnes, dont 200 entreprises à séduire. A l’étage des démonstrations d’applications et de produits intégrant les produits d’STMicroelectronics. Du jouet robot à la fusée… il y en a partout, mais on ne les voit pas. La ministre de la Recherche et de l’enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, elle, le sait. Elle est venue clore la soirée et promouvoir le programme "Airbus of Chips" de Bruxelles, qui veut relancer l’industrie microélectronique européenne : "l‘objectif est de doubler la production en Europe de puces électroniques moins coûteuses et plus intelligentes, pour atteindre 20 % de la production mondiales, devant celles des Américains, en mobilisant 10 milliards d’euros d’argent privé et territorial". En clair, dire à STMicroelectronics qu’il va falloir aussi investir dans son outil de production.

Aurélie Barbaux

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lille

Sécurité d'un événement et des personnes.

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS