Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

STMicroelectronics sécurise son offensive dans les puces en carbure de silicium

Ridha Loukil , ,

Publié le

Après Infineon Technologies, c’est au tour de STMicroelectronics de conclure un accord d’approvisionnement pluriannuel de plaquettes de carbure de silicium auprès de Cree. Il porte sur un montant de 250 millions de dollars. Objectif ? Sécuriser son développement dans une technologie jugée cruciale pour son avenir dans l’automobile et l’industrie.

STMicroelectronics sécurise son offensive dans les puces en carbure de silicium
Traitement des plaquettes de carbure de silicium de 150 mm chez Wolfspeed
© Wolfspeed

Le carbure de silicium, c’est stratégique pour STMicroelectronics. Et pour le prouver, le fabricant franco-italien de semi-conducteurs, qui compte 45 500 personnes dans le monde dont 10 700 en France et attend un chiffre d’affaires de 9,7 milliards de dollars en 2018, vient de conclure un accord avec l’américain Cree, premier fournisseur mondial de plaquettes de carbure de silicium via sa filiale Wolfspeed.

Histoire de sécuriser ses approvisionnements dans un domaine qu’il juge essentiel à son avenir dans les composants électroniques de

puissance pour l’automobile et l’industrie. L'accord porte sur un contrat de fourniture pluriannuel d’environ 250 millions de dollars.

Semi-conducteurs d'avenir pour les composants de puissance

"ST est aujourd'hui la seule société de semi-conducteurs capable de produire en volume des circuits en carbure de silicium pour l'environnement automobile et nous souhaitons accélérer la croissance de cette activité, tant en termes de volume que de diversité des applications servies, en vue d'atteindre une position de leader sur un marché estimé à plus de 3 milliards de dollars en 2025, déclare dans le communiqué Jean-Marc Chéry, président du directoire et directeur général de l’entreprise. L'accord conclu avec Cree nous permettra d'améliorer notre flexibilité, de soutenir nos ambitions et nos plans, et contribuera à favoriser l'accélération de l'utilisation du carbure de silicium dans les applications automobiles et industrielles."

Le carbure de silicium est vu comme un semi-conducteur d’avenir pour des composants de puissance au cœur des systèmes de conversion et contrôle de l’énergie électrique dans les véhicules électriques et hybrides, mais aussi dans les centrales solaires, les éoliennes, les datacenters ou encore les alimentations électriques dans l’industrie. Par rapport au silicium, il offre une meilleure dissipation thermique, supporte des températures plus élevées et permet des fréquences de commutation supérieures, réduisant l’encombrement, le poids et les pertes d’énergie. C’est ce besoin de miniaturisation et d’amélioration de l’efficacité énergétique qui tire aujourd’hui son développement.

STMicroelectronics fait de ce virage technologique un axe stratégique d’expansion dans les composants de puissance pour l’automobile et l’industrie. Jean-Marc Chéry, qui dirige l’entreprise depuis juin 2018, revendique pas de moins de 30 projets de développement dans ce domaine pour l’automobile et vise une position de leader avec plus de 30% du marché mondial. Le groupe équipe notamment les voitures de Tesla et la Robocar, la voiture autonome de course du britannique Roborace, présentée comme la vitrine de son savoir-faire lors du dernier salon Electronica, en novembre 2018, à Munich. Il attend un chiffre d’affaires de 100 millions de dollars dans ce domaine en 2018.

Pénurie de plaquettes

Le fabricant franco-italien réalise ses composants en carbure de silicium sur son site industriel de Catane, en Sicile, exclusivement sur des plaquettes de dernière génération de 150 mm de diamètre. C’est sur cette taille que porte l’accord de fourniture avec Cree. Il s’approvisionne aujourd’hui auprès de cinq fournisseurs, dont Wolfspeed, l’allemand SiChrystal et le japonais Nippon Steel & Sumitomo Metal Group.

Mais STMicroelectronics n’est pas seul sur le créneau. Infineon Technologies, ON Semiconductor, Microsemi, Mitsubishi Electric, Toshiba, Fuji Electric, Panasonic, Rohm… Selon le cabinet IHS Markit, pas moins de 50 fabricants de composants électroniques de puissance sont en course sur ce marché émergent vu comme un futur Eldorado. Une ruée qui provoque une pénurie de plaquettes sur le marché. "La demande dépasse la capacité de production, confirme à L’Usine Nouvelle Hong Lin, analyste chez Yole Développement, un cabinet français d’études de marchés électroniques. D’autant que le nombre de fournisseurs reste limité. Les difficultés d’approvisionnement deviennent un grand problème."

C’est pour éviter la pénurie que l’allemand Infineon Technologies a été le premier grand fabricant à conclure un accord d’approvisionnement pluriannuel de 100 millions de dollars auprès de Cree faute d’avoir réussi à mettre la main sur Wolfspeed. STMicroelectronics ne fait aujourd’hui que suivre son exemple.

STMicroelectronics, N°3 du marché

Selon les chiffres communiqués à L’Usine Nouvelle par le cabinet IHS Markit, le marché mondial des composants et modules électroniques de puissance en carbure de silicium devrait passer de 520 millions de dollars en 2018 à environ 1,7 milliard de dollars en 2023 puis à 10 milliards de dollars en 2027. STMicroelectronics est positionné numéro trois en 2018 derrière Wolfspeed et Rohm, mais devant Infineon Technologies, On Semiconductor et Microsemi.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle