Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

STMicroelectronics revient dans le Top 10 mondial des fournisseurs de puces électroniques

Ridha Loukil , , ,

Publié le , mis à jour le 03/12/2018 À 16H57

Infographie Après plus de trois années d’exclusion, STMicroelectronics revient dans le Top 10 mondial des fournisseurs de semi-conducteurs selon le cabinet IHS Markit. Un retour qui se double par le regain de son titre de champion européen des puces électroniques, devant Infineon Technologies et NXP.

STMicroelectronics revient dans le Top 10 mondial des fournisseurs de puces électroniques
Usine de STMicroelectronics à Rousset, près d'Aix-en-Provence.
© Guittet Pascal

Une bonne nouvelle pour Jean-Marc Chéry, PDG de STMicroelectronics. Le groupe qu’il dirige depuis juin 2018 revient dans le Top 10 mondial des fournisseurs de semi-conducteurs dont il était exclu depuis 2015. Au troisième trimestre 2018, il monte à la dixième place selon le cabinet IHS Markit. Ce retour consacre deux années de rebond exceptionnel avec une croissance près de deux fois supérieure à celle du marché hors mémoires.

Le fabricant franco-italien de puces électroniques est entré, pour la première fois, dans le Top 10 en 1996. Il occupera différentes places, dont la cinquième de 2005 à 2009, sa meilleure position. Mais ses difficultés liées à l’effondrement de son grand client Nokia dans les mobiles lui valent d’être expulsé du Top 10 en 2015.

Dans un mouchoir de poche avec NXP et Infineon

 

Après six années consécutives de recul et de marasme, STMicroelectronics a repris, il y a deux ans, du poil de la bête avec une croissance de 19,7% en 2017 et de 16% anticipée en 2018, contre respectivement 9,5% et 8,5% pour l’ensemble du marché hors mémoires (dont le groupe est absent) selon les chiffres de l’institut de statistiques du secteur WSTS. Le groupe devrait continuer à faire mieux que son marché pour retrouver en 2019 son pic de chiffre d’affaires de 10,3 milliards de dollars de 2010 selon les prévisions d'Anthony Stoss, analyste financier chez Craig-Hallum.

Qu'en sera-t-il sur l'ensemble de l'année? Ron Ellwanger, analyste chez IHS Markit, reste prudent. "Toutefois, sur la base des projections de la direction pour le quatrième trimestre, STMicroelectronics devrait terminer 2018 dans le Top 10, confie-t-il à L'Usine Nouvelle. En revanche, s'il ne tient pas ses prévisions, cela risque de changer sa position."

Le retour dans le Top 10 n’est pas la seule bonne nouvelle. STMicroelectronics reprend également son titre de champion européen des puces électroniques qu’il a cédé au néerlandais NXP en 2015. Il devance également l’allemand Infineon Technologies qui se place désormais à la deuxième marche du podium européen. Mais les trois ténors de la nanoélectronique européenne restent dans un mouchoir de poche.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

30/11/2018 - 11h41 -

Travaillant a st micro en salle blanche,cest pas pour autant qu'il nous augmente les salaires etla prime d'intéressement étant donné que tout les bénéfices sont reversé au actionnaires!!!!!
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle