STMicroelectronics franchit le seuil de 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel, une première en huit ans

Porté par le boom de ses capteurs d’image, ses composants discrets et ses circuits pour l’automobile, STMicroelectronics franchit, pour la première fois depuis huit ans, le seuil de 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel récurrent. De bonnes perspectives devraient conduire le groupe franco-italien, grand gagnant des fournisseurs des nouveaux iPhone, à retrouver en 2019 son pic historique de 2010.

Partager
STMicroelectronics franchit le seuil de 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel, une première en huit ans
Jean-Marc Chéry, PDG de STMicroelectronics, peut avoir le sourire, son groupe se porte toujours bien

STMicroelectronics est toujours en forme. Le fabricant franco-italien de semi-conducteurs, qui emploie 45 500 personnes dans le monde, dont 10 700 en France, clôture le troisième trimestre 2018 avec un chiffre d’affaires en bond de 18% à un peu plus de 2,5 milliards de dollars et un bénéfice net en augmentation de 56,7% à 369 millions de dollars. C’est le huitième trimestre consécutif de croissance à deux chiffres. Pour la première fois depuis huit ans, le groupe franchit le seuil de 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel récurrent (obtenu en multipliant par quatre le revenu du dernier trimestre).

Croissance à trois chiffres des imageurs spécialisés

"ST est sur le point de réaliser une année de forte croissance de son chiffre d’affaires, de sa rentabilité opérationnelle et de son résultat par action, se félicite Jean-Marc Chéry, qui tient les rênes de l’entreprise depuis juin 2018. Notre objectif est de générer une croissance rentable et durable et notre troisième trimestre constitue une nouvelle étape dans nos progrès. Il est important de noter que la croissance des revenus et du résultat opérationnel se traduisent par une amélioration de la rentabilité."

Toutes les activités sont en forte croissance, à l’exception de celle des microcontrôleurs, victime d’un trou d’air passager selon la direction en raison de difficultés en Chine. Mais c’est la division AMS de circuits analogiques, Mems et capteurs qui tire le plus le groupe avec un bond de 36,7% au troisième trimestre 2018, contre +16,3% pour la division ADG de circuits automobiles et composants discrets, et +2,5% pour la division MDG de microcontrôleurs et circuits numériques avancés. Les imageurs spécialisés dédiés à des applications de détection affichent une croissance à trois chiffres selon Jean-Marc Chéry.

Derrière les résultats explosifs de l'activité d'imageurs spécialisés, se cache l’ombre d’Apple. Selon Anthony Stoss, analyste financier senior chez Craig-Hallum Capital, STMicroelectronics s’impose comme le grand gagnant des nouveaux iPhone lancés en septembre 2018. La firme à la pomme a généralisé le dispositif Face ID de reconnaissance faciale, inauguré en 2017 sur l’iPhone X, à toute la nouvelle gamme d’iPhone. STMicroelectronics étend la fourniture de deux composants clés de la caméra 3D TrueDepth, l’imageur infrarouge et le circuit de gestion de l’alimentation, à trois modèles, au lieu d’un seul dans la génération précédente. A cela s’ajoute le marché de l’eSIM, le module SIM embarqué, qu’il a remporté pour tous les nouveaux iPhone, à l’exception des modèles vendus en Chine. Au total, son contenu moyen dans l’iPhone devrait presque doubler, passant de 4 dollars en 2017 à 7 dollars en 2018, selon Anthony Stoss.

Pari sur le carbure de silicium

L’automobile constitue un autre facteur de succès. Selon Intel, le processeur EyeQ d’assistance à la conduite de Mobilye, réalisé par STMicroelectronics, a été écoulé à 3,3 millions d’unités au troisième trimestre 2018, portant le volume cumulé de ses livraisons à 33 millions depuis son lancement en 2005. Au troisième trimestre 2018, il a gagné les faveurs de huit nouveaux adeptes dans l'automobile, étendant son adoption à 20 constructeurs et équipementiers de voitures dans le monde.

Dans les composants discrets de puissance, STMicroelectronics semble réussir son pari sur le carbure de silicium, un semi-conducteur prometteur dans les véhicules hybrides et électriques en raison de ses avantages en termes d’efficacité énergétique, d’encombrement et de tenue en température par rapport au silicium classique. "Nous avons continué à gagner ici des contrats pour les chargeurs embarqués ainsi que pour les applications de stations de recharge, confie Jean-Marc Chéry. Nous apportons une innovation radicale au marché automobile. En conséquence, nous travaillons actuellement sur plus de 30 projets dans le monde avec des constructeurs automobiles et des équipementiers de premier rang. Nous sommes prêts à conquérir une partie importante de ce marché, estimé à environ 3 milliards de dollars en 2025." Le PDG confirme le chiffre d’affaires de 100 millions de dollars attendu dans ce domaine en 2018 et revendique une position de leader avec déjà plus de 30% du marché.

Les perspectives s’annoncent radieuses même si la croissance va marquer le pas. Jean-Marc Chéry annonce avoir remporté le marché d’un capteur de luminosité ambiante de nouvelle génération pour un smartphone d’un constructeur majeur. Le cabinet Yole Développement pense que ce développement se destine à Apple, tandis qu’Anthony Toss penche plutôt pour Samsung Electronics. "Maintenant, ST se positionne comme un puissant concurrent en matière de détection de la lumière ambiante, se targue Jean-Marc Chéry qui se garde de préciser le compétiteur visé. Ce composant fait partie de la liste des blocs nécessaires à la construction de caméra 3D à lumière structurée. Nous avons l'ambition d’étendre notre contenu dans ce domaine." Un vrai défi lancé à l’autrichien AMS qui domine largement le marché des capteurs de luminosité ambiante et équipe jusqu’ici aussi bien les iPhones d’Apple que les Galaxy de Samsung Electronics.

Croissance deux fois supérieure à celle du marché

Tout cela laisse Anthony Stoss entrevoir une croissance de 16% en 2018 (exactement en ligne avec celle attendue par la direction) du chiffre d'affaires à 9,7 milliards de dollars. C’est près de deux fois supérieure à la progression de 9,4% du marché des semi-conducteurs hors mémoires (dont STMicroelectronics est absent) projetée par WSTS, l’organisme de statistiques du secteur. Pour 2019, l’analyste de Craig-Hallum Capital prévoit une augmentation de 6% à 10,3 milliards de dollars. De quoi ramener STMicroelectronics à son pic historique de 2010 avec un périmètre d’activité toutefois resserré puisque le groupe n’est plus présent dans les mémoires, les circuits mobiles, les capteurs d’image Cmos traditionnels et les circuits numériques avancés comme les processeurs de téléviseurs, décodeurs vidéo ou box internet.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS