STMicroelectronics dans le Top 3 mondial des fournisseurs d’eSIM, devant NXP et Infineon

Selon le cabinet Counterpoint, STMicroelectronics serait l'un des trois acteurs les mieux placés dans les modules SIM embarqués avec une note de 57,5. Il devance NXP et Infineon Technologies. Mais il est supplanté par deux fournisseurs de cartes SIM : Gemalto et Giesecke & Devrient.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

STMicroelectronics dans le Top 3 mondial des fournisseurs d’eSIM, devant NXP et Infineon
L'eSIM de STMicroelectronics équipe notamment l'Apple Watch et les derniers iPhone.

L’eSIM, module SIM embarqué, prend son envol. Selon le cabinet Cournterpoint, il équipe 364 millions de smartphones, tablettes, voitures, montres et autres objets connectés écoulés dans le monde en 2018. Et le chiffre pourrait grimper à 2 milliards d’unités à l’horizon 2025.

Avantage aux fournisseurs de cartes SIM

Ce développement profite tout particulièrement à STMicroelectronics. Le fabricant franco-italien de puces électroniques reçoit la note de 57,5 de Counterpoint. Une évaluation qui tient compte de huit critières clés dont la contribution à la technologie, la conformité aux spécifications de la GSMA, la sécurité ou les partenariats. Il est présent notamment dans l’Apple Watch et la dernière génération des iPhone XR, Xs et XMax, à l’exception des modèles vendus en Chine. Des marchés qui en font l'acteur le mieux placé dans l’industrie des semi-conducteurs, devant le néerlandais NXP (note de 49,5) et l’allemand Infineon Technologies (45).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Selon Satyajit Sinha, analyste chez Counterpoint, ces acteurs des semi-conducteurs bénéficient d’une bonne adoption de leurs solutions eSIM, livrées en 2018 à des volumes importants, notamment dans les smartphones et l’automobile. Il estime cependant que l’avantage à long terme va aux fournisseurs de cartes SIM, qui proposent des offres de bout en bout avec des services d’activation et gestion à distance de l’eSIM, et qui disposent de partenariats directs avec les opérateurs télécoms.

Menace de Qualcomm

C’est pourquoi STMicroelectronics est devancé par Gemalto (aujourd’hui dans le groupe Thales) et Giesecke & Devrient avec respectivement des notes de 65 et 64,5. Quant au troisième fournisseur de cartes SIM traditionnelles Idemia, il pointe à la quatrième place avec une note de 55,5.

Une nouvelle catégorie d’acteurs émerge avec un concept d’eSIM plus intégré, baptisé iSIM. Parmi eux figure Qualcomm, le géant des puces pour mobiles. Selon Counterpoint, ces nouveaux acteurs forment une sérieuse menace pour les acteurs traditionnels.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS