STMicroelectronics a embauché 300 personnes depuis un an sur son site industriel de Crolles

Le groupe franco-italien de semiconducteurs STMIcroelectronics vient de doubler la capacité de production de son usine Crolles 2 de 300 mm et d’augmenter de 40% celle de Crolles 1 de 200 mm. Une expansion qui a entrainé 300 embauches en un an sur ce site industriel, près de Grenoble.

Partager
STMicroelectronics a embauché 300 personnes depuis un an sur son site industriel de Crolles
Crolles 2, l'usine de 300 mm de STMicroelectronics près de Grenoble

C’est la course à la capacité de production chez STMicroelectronics. Le fabricant franco-italien de semiconducteurs vient d’achever l’expansion de Crolles 2, sa seule usine de fabrication de puces électroniques sur plaquettes de 300 mm de diamètre, située près de Grenoble. La capacité est doublée à 20 000 plaquettes par mois. "L’usine tourne déjà à plein régime, confie à L’Usine Nouvelle Gérard Matheron, directeur du site industriel de Crolles, qui s’apprête à partir à la retraite et passer le relais à Eric Gerondeau, ancien directeur du site du Mans. La nouvelle capacité est utilisée notamment pour la production d’imageurs de nouvelle génération et de microcontrôleurs à mémoire embarquée en 40 nanomètres. Et le projet pour les microcontrôleurs est de passer en 2018 à la technologie FD-SOI en 28 nanomètres."

Gros contrat de modules caméra 3D

Cet investissement est justifié en partie par un gros contrat d’imageurs emporté auprès d’un « constructeur majeur de mobiles», dont STMicroelectronics se garde bien de dévoiler le nom. Le constructeur en question est Apple. Le groupe, dirigé par Carlo Bozotti, fournit le module de la caméra 3D TrueDepth qui assure la reconnaissance faciale sur l’iPhone X. L’effet de ce contrat se ressent sur les résultats financiers du troisième trimestre 2017 publiés le 26 octobres 2017. Le chiffre d’affaires de la petite division, qui comprend les imageurs, a bondi de 53% à près de 160 millions de dollars par rapport à il y a un an, et la progression devrait s’amplifier au quatrième trimestre 2017 pressenti par la direction comm un pic d'activité.

Jean-Marc Chery, directeur général adjoint et patron de cette division, a démenti les rumeurs de problèmes techniques et retards. « Le programme lié à ce contrat se déroule comme prévu et les livraisons aussi », a-t-il assuré en réponse à une question d’un analyste financier.

Nouvelle activité: fabrication de circuits radio pour mobiles

L’effort bénéficie également à l’usine Crolles 1 de fabrication de circuits sur plaquettes de 200 mm de diamètre, dont la capacité est portée à 25 000 plaquettes par mois. "La capacité de production a été augmentée de 40%, affirme Gerard Matheron. Ceci pour répondre à l’accroissement de circuits compagnons des Mems et pour démarrer une nouvelle activité de fabrication de circuits radiofréquences en silicium sur isolant pour un grand constructeur chinois de mobiles." Gérard Matheron ne mentionne pas le nom de ce client. Mais selon L'Usine Nouvelle, il s'agit de Huawei, en passe de détrôner Apple à la deuxième place mondiale dans les smartphones derrière Samsung. Après des années de recul, les Mems de STMicroelectronics, dont la partie transducteur est réalisée à l’usine d’Agrate, près de Milan, et le circuit compagnon à Crolles 1, repartent en grand boom, tirés par des contrats des derniers smartphones vedettes de Samsung, Huawei, Oppo ou encore Vivo, ainsi de la Switch, la dernière console de jeux de Nintendo. Ce rebond se voit dans les résultats de la division de "produits analogiques et Mems", dont le chiffre d’affaires a bondi de 24,5% au troisième trimestre.

Au total, STMicroelectronics aura investi plus de 500 millions de dollars en deux ans sur ce site industriel, son troisième en France aux côtés de ceux de Rousset, près d’Aix-en-Provence, et de Tours. Après des années de réduction des effectifs, les embauches ont repris. « Depuis un an, 300 personnes ont été embauchées sur des postes d’ingénieurs, de techniciens et d’opérateurs, précise Gérard Matheron. Une partie en CDI, l’autre en CDD. Le site retrouve son pic d’effectif de 4 000 personnes. »

Pas de nouvelles usines en vue

Et la suite ? L’Usine Nouvelle évoquait la possibilité à l’étude chez STMicroelectronics de créer deux nouvelles usines de 300 mm, l’une à Crolles, l’autre à Agrate, avec le soutien des Etats français et italien."Nous n’avons pas de tels projets aujourd’hui, a indiqué Carlo Bozotti en réponse à une demande de clarification d’un analyste financier. En revanche, nous poursuivrons l’expansion de nos capacités de production pour répondre à la demande. Mais nous le ferons dans le cadre de notre infrastructure industrielle actuelle. Si possible avec des subventions publiques et européennes." Autrement dit, pas de nouveaux terrains, pas de nouvelles salles blanches.

Devant l’insistance d’un autre analyste, Jean-Marc Chery, responsable des questions industrielles, se fait plus précis. "Nous allons continuer à accroitre notre capacité de production à Crolles pour faire passer la fabrication de circuits de puissance sur plaquettes de 300 mm, lâche-t-il. Dans le même temps, nous envisageons la mise en place d’une ligne pilote de 300 mm pour les composants BCD." Jean-Marc Chery ne précise pas le lieu de la ligne pilote. Mais il s’agit probablement d’Agrate. L’enjeu pour STMicroelectronics est de migrer la fabrication de circuits de puissance sur 300 mm pour réduire les coûts. Il en va de sa compétitivité face à des concurrents comme Texas Instruments ou Infineon Technologies, qui sont déjà passés sur 300 mm.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS