STMicroelectonics au secours de ST-Ericsson

"Redresser l’entreprise ST-Ericsson". Tel est l’objectif que s’est fixé le patron du fabricant franco-italien de semi-conducteurs STMicroelectronics, interrogé dans le Wall Street Journal le 19 septembre.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

STMicroelectonics au secours de ST-Ericsson

Carlo Bozotti, à la tête du groupe STMicroelectonics, estime que pour l’heure "les résultats des efforts menés par la filiale spécialisée dans les composants pour téléphones portables ne sont pas encore au rendez-vous". Pour autant, il affirme que "l’engagement du groupe dans son redressement est sans faille et qu’il réussira".

ST Ericsson, détenue avec l’équipementier télécoms suédois Ericsson, doit en effet affronter la concurrence des groupes américains Qualcomm et Texas Instruments. En 2010, ST Ericsson avait subi une perte nette de 591 millions de dollars sur l’année, creusée par rapport à 2009.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Selon Carlo Bozotti, le marché des technologies portables devrait progresser de 30 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2013 contre 23 milliards d’euros en 2010. Et le groupe pourrait d’après lui décrocher une part de marché supérieure à 15% contre 10% actuellement. STMicroelectronics espère en effet que les premiers effets de la restructuration de ST Ericsson portent ses fruits dès le second semestre de cette année. Et ce, malgré les conséquences du séisme de Fukushima sur l’activité du groupe.

STMicroelectonis pourrait aussi mettre la main à la poche pour développer sa branche dans les micro-processeurs et les capteurs de mouvements. Le montant total pourrait atteindre un milliard de dollars. "Nous avons la force financière pour saisir des opportunités de fusions-acquisitions, si elles se présentent, assure le patron. Mais rien n'est dans les tuyaux". Parmi les zones attirant le groupe, il y aurait notamment les Etats-Unis et l’Asie.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS