STMicro rassure le marché sur la demande de smartphones au 2e semestre

par Mathieu Rosemain et Gwénaëlle Barzic
Partager

PARIS (Reuters) - STMicroelectronics a pâti comme ses concurrents des ventes en demi-teinte de l'iPhone X d'Apple en début d'année mais le fabricant de semi-conducteurs anticipe une accélération de sa croissance au second semestre, ce qui rassure les investisseurs.

Les inquiétudes du marché sur une possible stagnation de la demande de smartphones se sont récemment intensifiées après l'avertissement lancé mardi par le groupe sud-coréen SK Hynix, qui a fait état d'un ralentissement de la croissance des ventes de puces pour smartphones.

La semaine dernière, le premier sous-traitant mondial des semi-conducteurs TSMC avait déjà abaissé son objectif de chiffre d'affaires tandis que le cours de l'autrichien AMS s'est effondré mardi après l'annonce d'une révision drastique de ses prévisions pour le deuxième trimestre.

STMicroelectronics a pour sa part vu le chiffre d'affaires de sa division AMS, qui inclut, selon des analystes financiers, les capteurs destinés aux iPhone, dégringoler de 27,4% sur les trois premiers mois de l'année.

"Nous pensons que la faiblesse de la demande liée à l'iPhone X est le principal facteur de la faiblesse séquentielle", estiment les analystes de Liberum dans une note.

STMicro a toutefois dépassé les objectifs qu'il s'était fixés pour le trimestre grâce au dynamisme de ses autres segments d'activité dédiés à l'automobile et à l'internet des objets.

Le fabricant est par ailleurs moins dépendant que d'autres concurrents aux commandes du géant Apple qui représentent environ 10% des revenus, selon les estimations.

Son chiffre d'affaires s'est établi à 2,23 milliards de dollars, en baisse de 9,8% par rapport aux trois mois précédents, tandis que sa marge brute a reculé à 39,9% contre 40,7% au quatrième trimestre de 2017.

Le groupe anticipait un recul séquentiel de 10% des revenus et une marge de 39,5%.

"Nous avons fait mieux que la performance saisonnière habituelle dans les applications pour l'automobile et l'industriel", a souligné le PDG Carlo Bozotti dans un communiqué.

AUTOMOBILE ET INTERNET DES OBJETS EN FORME

Le fabricant a indiqué que ses ventes devraient croître au cours du premier semestre en dépit d'une "faible demande sur le marché des smartphones" sur la période.

"Pour le second semestre de l'année, nous voyons une demande saine, avec un fort carnet de commandes pour tous nos groupes de produits, nos marchés finaux - dont celui des smartphones - et dans toutes les régions", a ajouté Carlo Bozotti, qui doit passer la main au français Jean-Marc Chéry à l'issue de l'assemblée générale du groupe fin mai.

En Bourse, l'action grimpe de 4,28% en milieu de journée, à 18,41 euros.

"Bien que la prévision du T2 soit inférieure à nos anticipations, elle implique une hausse séquentielle, ce qui est solide compte tenu des vives difficultés constatées dans la chaîne d'approvisionnement de l'iPhone", soulignent les analystes de Liberum.

"Nous nous attendons à ce que STM bénéficie d'un solide deuxième semestre à la faveur de la bonne forme persistante des segments automobile et internet des objets et du lancement de nouveaux modèles d'iPhone avec des capteurs 3D plus tard dans l'année."

Au cours de la présentation aux analystes, Carlo Bozotti a dit anticiper une croissance "conséquente" pour la deuxième partie d'année, à la fois par rapport au deuxième semestre 2017 et au premier semestre de 2018.

Pour le deuxième trimestre, le groupe prévoit une croissance du chiffre d'affaires d'environ 1,5%, à plus ou moins 3,5 points de pourcentage.

Il table en outre pour la période sur une marge brute qui devrait s'établir à environ 40%, à plus ou moins 2 points de pourcentage.

(Avec Matthieu Protard, édité par Dominique Rodriguez)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS