Stiplastics investit 5 millions dans l’extension de ses locaux à Saint-Marcellin

Fabricant de piluliers, de mouches bébé et de chambres d’inhalation, Stiplastics va regrouper toutes ses activités sur son site de Saint-Marcellin (Isère). Et développe un pilulier connecté.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Stiplastics investit 5 millions dans l’extension de ses locaux à Saint-Marcellin
Les activités de Stiplastics seront réunis au mois d'août sur son site de Saint-Marcellin (Isère).

Après s’être doté de nouveaux bureaux d’une surface de 1 000 m² en 2016, Stiplastics a engagé un nouveau projet immobilier : la construction de 6 000 m² de locaux de production à Saint-Marcellin (Isère). Ils permettront au spécialiste du développement et de la production de solutions plastiques pour l'industrie pharmaceutique et la santé d'y regrouper l’ensemble de ses activités. Ce bâtiment comprendra 35 presses à terme, au lieu de 23 actuellement, la plus grosse de 300 tonnes étant livrée en septembre.

Cette dernière tranche de travaux représente un investissement de 5 millions d’euros. L’entreprise iséroise aura investi un total de 8,6 millions d'euros à Saint-Marcellin depuis 2015, dont 1,5 million dans ses nouveaux bureaux. Le transfert de ses activités actuellement à Beauvoir-en-Royans (Isère) sera effectué en août.

Le chiffre d’affaires de Stiplastics, spécialisé dans le développement et la production de solutions plastiques pour l’industrie pharmaceutique et la santé, a progressé de 17,7 millions en 2015-2016 à 19,2 millions en 2016-2017, dont un peu plus de la moitié à l’international (Europe, Russie et Brésil). Il devrait s’élever à 20,8 millions sur le prochain exercice clos en mars. Ses deux pôles centrés, pour l’un sur l’administration et la distribution du médicament (pilulier), pour l’autre autour de la respiration (mouche bébé), sont équilibrés.

Stiplastics est notamment engagé dans un projet qui concerne l’administration et la sécurisation des traitements oncologiques par voie orale. Avec l’éditeur montpelliérain La Valériane, et les instituts Sainte-Catherine à Avignon (Vaucluse) et Paoli-Calmettes à Marseille (Bouches-du-Rhône) spécialisés dans la prise en charge médicale des patients atteints de cancer. L’entreprise iséroise est chargée du développement de la partie mécatronique de ce pilulier connecté qui sera doté d’une capsule inviolable, via un dispositif de reconnaissance biométrique. La posologie pourra être adaptée à distance. L’utilisation de ce pilulier pourra également être bloquée à distance. Un test de validation technique sera réalisé en 2017 et des essais cliniques en 2018 avant une mise sur le marché prévue en 2019.

Stiplastics travaille par ailleurs avec la start-up grenobloise Sublimed à l’industrialisation d’un dispositif de neurostimulation électrique transcutanée pour la prise en charge des douleurs chroniques, piloté par Smartphone.

Vincent Charbonnier

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    STIPLASTICS
ARTICLES LES PLUS LUS