Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Stimuler les robots sociaux : Amélie Cordier, directrice scientifique, Hoomano

Publié le

Amélie Cordier 36 ans, est directrice scientifique, Hoomano, Lyon

Stimuler les robots sociaux : Amélie Cordier, directrice scientifique, Hoomano
Amelie Cordier

Sommaire du dossier

Si le deep learning domine aujourd’hui l’intelligence artificielle, Amélie Cordier s’est toujours intéressée à une autre branche de l’IA, l’apprentissage développemental. Le principe : modéliser un processus d’apprentissage et l’intégrer à la machine pour qu’elle sache appréhender un environnement inconnu. « C’est le côté bio-inspiré qui m’a plu, explique celle qui a fait une thèse sur le raisonnement avant d’être maître de conférences à l’université de Lyon 1 et chercheuse au Laboratoire d’informatique en image et systèmes d’information (Liris). Cette approche demande de comprendre les capacités humaines et animales d’adaptation. » Depuis février 2017, Amélie Cordier est directrice scientifique de la start-up Hoomano, qui veut donner de l’intelligence à des robots sociaux tels Pepper et Nao, et pilote le projet Behaviors.ai, porté par le Liris et la start-up. « Nous travaillons sur un système de motivation intrinsèque du robot, c’est-à-dire qu’il reçoit, à chaque acte, une simulation négative ou positive pour lui permettre d’évoluer dans un environnement inconnu », explique Amélie Cordier. Sur son temps libre, la jeune femme anime des conférences et des rencontres pour partager sa culture scientifique et permettre de créer un débat plus apaisé autour de l’intelligence artificielle.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle