Steve Jobs et les 317 brevets

Steve Jobs n’était pas qu’un génie du marketing. N’en déplaise aux ingénieurs pure souche, l’ancien patron d’Apple a aussi contribué à faire avancer la technologie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Steve Jobs et les 317 brevets

Ce n'est pas sa biographie autorisée fraîchement parue qui nous l'apprend, mais un moteur de recherche d'un genre très particulier : www.google.com/patents. En tapant "Steven P. Jobs" en mots clés dans la barre de recherche, on plonge d'un seul coup dans les archives de l'office américain des brevets.

Et l'on apprend qu'il fut le co-inventeur de plusieurs centaines de produits ou de composants depuis les années 1980. Dans cet inventaire de propriété industrielle, on découvre pêle-mêle des composants électroniques, des technologies pour écrans tactiles, des designs d'iMac, d'iPod ou d'iPhone, des claviers, des souris, des haut-parleurs ou des interfaces comme celle de l'Apple TV…

Le plus émouvant de tous est sans doute son premier brevet : celui de l'Apple computer numéro III. Les plus abscons sont ceux protégeant les innovations logicielles de la marque à la pomme comme l'iOs. Le plus étonnant reste celui d'un escalier en verre que l'on retrouve dans certains Apple Store à travers le monde.

Selon un pointage réalisé par le "New York Times", 317 brevets seraient imputables à l'homme au pull noir. Et s'il y avait une leçon à retenir de cette fouille ? Pour Steve Jobs, tout pouvait constituer un avantage concurrentiel. Y compris le packaging.

Dans cette foule de brevets, on découvre que le père de l'iPad avait même breveté son système d'emballage. C'est logique après tout : l'ouverture de la boîte n'est-elle pas la première étape de l'expérience utilisateur ?

Diaporama : Florilège des brevets Apple signés Steve Jobs

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS