Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

Stereolabs automatise la 3D

,

Publié le

Made in France

Stereolabs automatise la 3D

Les entreprises citées

En 2010, le film "Avatar" est sur les écrans du monde entier. Au même moment, trois jeunes ingénieurs tout juste sortis de l’Institut d’optique travaillent, eux, sur un système de vision en relief destiné aux chirurgiens. "La demande est devenue forte du côté de l’audiovisuel, et on a décidé de réutiliser notre technologie pour la prise de vues 3D", raconte Edwin Azzam, le directeur technique de Stereolabs, fondé en 2011. Ils ont donc développé des algorithmes visant à corriger en temps réel les défauts des images prises par des systèmes à deux caméras, mais ont aussi mis au point le pilotage complet de la prise de vue (mouvement des caméras, focus, zoom, luminosité). L’ensemble est un package baptisé Pure, mis au point avec des partenaires de poids (Sony, JVC…). Les trois fondateurs ont fait du chemin depuis. Présentée aux grands salons internationaux (NAB aux États-Unis, IBC en Europe), leur technologie a tout de suite retenu l’attention.

L’innovation


Des logiciels qui améliorent la qualité des images et automatise le pilotage des caméras lors de tournages en 3D, pour le cinéma comme pour la télévision. Le traitement d’image augmente l’expérience 3D du spectateur, tandis que le pilotage des caméras réduit les temps d’installation et de réglage.

 

"On nous a d’abord demandé des tests. Notre première vente de Pure, en 2012, a été pour une société coréenne de production télé", indique Edwin Azzam. La même année, Stereolabs participe à plusieurs événements télévisuels internationaux : des producteurs ont utilisé leur technologie pour filmer, en 3D, les matchs de Roland-Garros et de la Ligue des champions, les épreuves de natation des jeux Olympiques. Côté cinéma, cela s’accélère aussi : deux sociétés de production chinoises ont acheté le produit. Et l’entreprise n’a qu’un seul concurrent, 3ality, aux États-Unis. Pour soutenir son développement, Stereolabs, détenu aujourd’hui par ses fondateurs, prépare une levée de fonds pour la fin 2013. L’objectif, entre autres, est la création d’une filiale à Los Angeles. Une installation qui risque de devenir indispensable : la jeune start-up est en discussion avec la société du cinéaste James Cameron pour adapter son produit au tournage du futur "Avatar 2".

L’opportunité


Le marché mondial de la production TV 3D devrait passer de 10 milliards de dollars en 2012 à plus de 52 milliards de dollars en 2019. Depuis 2010, 37 chaînes TV 3D ont été créées dans le monde.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle