Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Stelia Aerospace a imprimé en 3D un panneau de fuselage d'avion (et c'est une première mondiale)

Léna Corot ,

Publié le

La société française Stelia Aerospace, en partenariat avec Constellium, Centrale Nantes et CT Ingénierie, a fabriqué un démonstrateur d'un panneau de fuselage faisant 1m² à l'aide de la technologie de fabrication additive. En plus d'avoir réussi à concevoir une pièce de cette taille, Stelia Aerospace a réussi à y intégrer directement les raidisseurs qui sont normalement fixés sur le panneau.

Stelia Aerospace a imprimé en 3D un panneau de fuselage d'avion (et c'est une première mondiale)
Un panneau de fuselage a été fabriqué à l'aide de la technologie de fabrication additive baptisée WAAM.
© DR

Stelia Aerospace a utilisé la fabrication additive pour concevoir un démonstrateur d'un panneau de fuselage. L'entreprise a annoncé lundi 19 février avoir conçu cette pièce, une "première mondiale", selon elle, en partenariat avec Constellium, Centrale Nantes et CT Ingénierie dans le cadre du projet Defacto (développement de la fabrication additive pour composant topologique).

Ce nouveau design qualifié de "disruptif" par Stelia Aerospace provient d'études d'optimisation topologique du fuselage menées en partenariat avec CT Ingénierie depuis plusieurs années. Grâce à la technologie de fabrication additive, les constructeurs peuvent s'affranchir de contraintes importantes. Les avions ont plusieurs panneaux qui forment le fuselage, l'empennage et les ailes. Ces panneaux sont renforcés par des raidisseurs qui sont rivetés ou soudés sur la pièce. Ici, les raidisseurs ont directement pu être intégrés au panneau de fuselage auto-renforcé en métal.

Le démonstrateur d'un panneau de fuselage fabriqué par impression 3D : à droite la surface a été polie et peinte. Crédit : Stelia Aerospace

Technologie de fabrication additive baptisée WAAM

Le démonstrateur qui mesure 1m² a été fabriqué à l'aide de la technologie de fabrication additive baptisée WAAM (wire arc additive manufacturing). Un procédé qui consiste à faire fondre et souder un fil métallique avec un arc électrique et un bras robotisé : l'opération étant répétée couche par couche jusqu'à l'obtention de la pièce finie.  Cette technologie baptisée WAAM, surtout utilisée pour la production de grandes pièces de métal, a déjà permis de fabriquer une hélice de bateau. Grâce à la fabrication additive, le fabricant utilise moins de matière, réduit le poids de la pièce et peut baisser les coûts de fabrication. Le fait d'avoir réussi à fabriquer un démonstrateur aussi grand à l'aide de l'impression 3D est très encourageant pour le développement de cette technologie dans l'aéronautique.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle