Steco Power ferme ses portes, détruisant 122 emplois

Le tribunal de commerce d'Orléans a prononcé la liquidation du fabricant de batteries Steco Power. L'usine fermera à la fin de ce mois de juin. 122 postes sont supprimés.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Steco Power ferme ses portes, détruisant 122 emplois

Les marches, les grèves et les manifestations de soutien n'auront rien changé. Ce Mercredi 5 juin au soir, le tribunal de commerce d'Orléans a prononcé la liquidation du fabricant de batteries Steco Power. L'usine d'Outarville, près de Pithiviers (Loiret), fermera le 30 juin. 122 emplois sont supprimés.

Sauvée en 2012, la PMI n'a pu faire face à son endettement, d'environ 8 millions d'euros. Pourtant Steco Power avait vendu 550 000 batteries en 2012 et bénéficié ces derniers mois de plus de 500 000 euros d'investissement pour rénover l'outil de production.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Perte d'un contrat avec PSA

En avril dernier, le tribunal avait laissé un répit au PDG, François Rivière, le temps de trouver un repreneur. Las, les dossiers des deux candidats n'ont pas été jugés assez solides. Ils ne proposaient de conserver qu'une poignée d'emplois.

Steco Power, installé depuis 1964 dans le Loiret, est le dernier fabricant français de batteries de rechange (accumulateurs au plomb). La concurrence des pays d'Europe de l'Est et la perte d'un important contrat avec PSA ont joué en sa défaveur.

A la sortie de l'audience, les salariés présents ont menacé de bloquer l'usine et le stock de batteries.

Stéphane Frachet

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS