Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Staübli va investir 20 millions d’euros en Haute-Savoie

, ,

Publié le

Le fabricant de robots industriels haut-savoyard Stäubli, filiale du groupe suisse du même nom, est présent à Faverges depuis 1909. Usine performante du groupe, elle représente la moitié du chiffre d’affaires de Stäubli. Le retard d’équipements en robots des usines françaises laisse présager de bonnes perspectives pour l’entreprise.

Staübli va investir 20 millions d’euros en Haute-Savoie © Timothée L'Angevin – L'Usine Nouvelle

Le groupe international suisse Stäubli, dont le siège est situé à Pfäffikon (canton de Zurich), va investir 20 millions d’euros sur son site de Faverges en Haute-Savoie. L'entreprise fabrique des robots industriels, des ratières (le mécanisme servant à commander les lames d’un métier à tisser) et des systèmes de connexion rapide. Ces trois divisions sont réunies à Faverges, où l’usine est la plus importante du groupe suisse. Sur 36 500 mètres carrés, à quelques kilomètres du lac d’Annecy, Stäubli emploie 1173 salariés sur les 4 000 que compte le groupe.

Sur l’investissement de 20 millions d’euros en Haute-Savoie, révélé par le quotidien Les Echos, la direction de l’entreprise refuse de s’exprimer et de donner des détails.

Selon nos informations, l’entreprise aurait notamment le projet de réaliser de nouveaux bâtiments (surface de plancher totale d’environ 14 000 mètres carrés) sur son site actuel. Des compte-rendus de juillet et octobre 2013 du conseil communautaire de la Communauté de communes du Pays de Faverges en font état.

La moitié du chiffre d'affaires du groupe réalisé à Faverges

Fondé en 1892 à Horgen à proximité de Zurich, Stäubli est venue s'installer à Faverges en 1909 pour être près des soieries, ce qui a débouché sur la conception et la fabrication de machines et des systèmes de programmation pour métiers à tisser. L'usine conçoit des robots industriels depuis 1989, depuis le rachat de l’américain Unimation. La robotique représente 20% de son activité, une part destinée à progresser face au retard d’équipements en robots des usines françaises.

L’entreprise a d’ailleurs été primée en février lors des Trophées de l’Innovation du Simodec, qui s’est tenu à la Roche-sur-Foron, pour sa nouvelle suite logicielle Stäubli Robotics Suite 2013. Stäubli vend environ 3000 robots par an. Par ailleurs, elle est partenaire du Centre Technique du Décolletage (CTDec) et du Cetim dans le cadre de l’opération Cellule Robotisée Flexible Mobile (l’entreprise la loue, la teste durant un trimestre, bénéficiant d’un accompagnement, et décide ou non de l’acheter).

Stäubli, qui possède douze sites de production, dont deux en France avec celui de Chassieu, dans le Rhône (250 salariés), a enregistré en 2013 un chiffre d’affaires de 820 millions d'euros (1 milliard de francs suisses), dont la moitié réalisée par l’usine haut-savoyarde. Par ailleurs, le groupe investit 7% de son chiffre d’affaires en R&D, pour laquelle 350 personnes travaillent, une direction aussi basée à Faverges.

Dorothée Thénot

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle