Statoil revoit à la baisse son objectif de production 2013

D'ici 2020, Statoil prévoit de porter sa production à 2,5 millions de barils, le groupe précisant que sa prévision pour le court terme ne remettaient pas en cause ses perspectives à long terme.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Statoil revoit à la baisse son objectif de production 2013

Statoil a fait état vendredi d'un bénéfice trimestriel ajusté inférieur aux attentes, tout en annonçant un abaissement de son objectif de production 2013 en raison d'une cession d'actif et du niveau bas des prix du gaz aux Etats-Unis.

Le compagnie pétrolière et gazière norvégienne - premier capitalisation boursière des pays scandinaves - a précisé que sa production d'hydrocarbures serait de l'ordre de deux millions de barils équivalent pétrole par jour en 2012.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Statoil a ajouté que 2013 serait marquée par une baisse de cette production alors que jusqu'ici était attendue une stabilité par rapport à 2012.

Le groupe a récemment annoncé la vente de participations minoritaires dans les plusieurs projets de production à Wintersall, filiale du géant chimique allemand BASF, dans le cadre d'une transaction qui lui permettra de récupérer 1,45 milliards de dollars en numéraire (1,12 milliard d'euros).

"S'agissant de 2013, l'opération que nous venons d'annoncer avec Wintersall va diminuer la production", a précisé Statoil.

La société a ajouté que des travaux de maintenance amputeraient sa production du quatrième trimestre de quelque 30.000 barils par jour.

Sur le troisième trimestre, Statoil a dégagé un résultat net ajusté en recul de 7% à 40 milliards de couronnes norvégiennes (5,4 milliards d'euros) alors que les analystes financiers avaient anticipé 42,08 milliards.

D'ici 2020, Statoil prévoit de porter sa production à 2,5 millions de barils, le groupe précisant que sa prévision pour le court terme ne remettaient pas en cause ses perspectives à long terme.

Jadis un acteur purement local, Statoil a connu une internationalisation rapide, le groupe étant aujourd'hui actif dans des dizaines de pays, notamment dans le gaz de schiste aux Etats-Unis, l'offshore profond au Brésil ou encore le gaz naturel liquéfié dans l'Arctique.

(Avec Reuters, Balasz Koranyi, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS